Cognac #2, la critique

Cognac 2, une mort dans l'arène, Delcourt, Corbeyran Chapuzet, BrahyAvec Un mort dans l’arène, Eric Corbeyran, Jean-Charles Chapuzet et Luc Brahy, poursuivent leur enquête au cœur du vignoble du Cognac.

Certains cognacs ont une valeur inestimable et les véritables connaisseurs capables de profiter de ce marché de niche sont rares. Une aubaine pour l’enquêteur pour qui cette compétence constitue la principale piste… Dépêchée en Charente pour y réaliser un reportage sur le cognac, Anna apprend la mort d’une amie d’enfance suite à un drame passionnel. Mais pour elle, la véritable piste mènerait plutôt à un cambriolage qui aurait mal tourné, opéré par des individus connaissant la valeur du cognac préphylloxérique. Elle imagine alors un stratagème dans le but de confondre les véritables meurtriers…

Après un premier tome plutôt réussi, Eric Corbeyran et Jean-Charles Chapuzet poursuivent leur investigation au cœur du vignoble de Cognac tout en dévoilant encore un peu plus les caractéristiques particulières de cette belle région et du Cognac, alcool typiquement français. Les scénaristes mêlent habillement cet apprentissage du Cognac à une enquête policière rythmée et très bien menée. La tension monte, le récit regorge de suspens et de rebondissements et captive de la première à la dernière page et laisse entrevoir un troisième tome tout aussi musclé et passionnant.

Cognac 2, une mort dans l’arène, Delcourt, Corbeyran Chapuzet, Brahy
COGNAC 2_NouveauGabarit_cs6.indd
COGNAC 2_NouveauGabarit_cs6.indd
COGNAC 2_NouveauGabarit_cs6.indd
COGNAC 2_NouveauGabarit_cs6.indd

Graphiquement, le dessin réaliste de Luc Brahy est très agréable. Il peint avec maitrise et justesse les paysages et décors du vignobles charentais. Très plaisant !

Ce second tome de Cognac confirme l’intérêt suscité par le premier tome. Le lecteur est captivé par cette enquête prenante tout en favorisant l’apprentissage du Cognac, sa fabrication et ses meilleures maisons.

 

Cognac #2
Un mort dans l’arène
48 pages
Corbeyran – Jean-Charles Chapuzet – Luc Brahy
Delcourt
Parution : 15 juin 2016

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Hachette Collections lance Astérix Max

Astérix Max, Magazine Astérix, Havhette Collections, éditions Albert RenéHachette Collections édite un magazine grand format dédié au personnage d’Astérix et son univers. Le magazine, intitulé Astérix Max, paraîtra le 23 juin 2016.

Distribué à 50 000 exemplaires, le magazine, qui aura un rythme trimestriel, s’adressera aux enfants âgés de 7 à 12 ans et proposera près de 200 pages de bandes dessinées, d’informations, de jeux et de défis.  Le premier numéro est placé sous le signe du sport et des Jeux Olympiques, alors que les prochaines Olympiades se dérouleront à Rio au Brésil du 5 au 21 août 2016.

Le magazine Astérix Max mettra en avant l’univers d’Astérix, mais sera aussi l’occasion de (re)découvrir les autres personnages développés par les auteurs, Albert Uderzo et René Goscinny, du plus célèbre des Gaulois : Oumpah Pah , le peau rouge et Jehan Pistolet, la corsaire du Roy.

Ce lancement est accompagné d’une large campagne de communication composée par de l’affichage, une mise en avant dans le réseau Relay, une campagne sur Internet et une campagne publicitaire en télévision.

 

Astérix Max
Hachette Collections
Parution : 23 juin 2016

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Zoo Box, la critique

Zoo Box, Ariel Cohn, Aron Nels Steinke, jungleLes éditions Jungle lance une nouvelle collection destinée aux petits âgés de 4 à 6 ans. Zoo box est l’un des deux premiers titres de cette collection.

Eliott et Sophie sont seuls à la maison ! Leurs parents étant sortis pour la soirée, c’est l’occasion de s’amuser un peu. Quoi de plus drôle que de se déguiser ? Direction le grenier, pour trouver de vieux vêtements avec lesquels confectionner des super tenues d’animaux. Mais en fouillant dans les malles, ils tombent sur une grande boîte où il est écrit “Ne pas ourvir”.  La tentation est trop forte, Elliot soulève le couvercle et laisse s’échapper une autruche, puis toute une ménagerie !

Les éditions Jungle lancent une collection BD jeunesse avec pour objectif de promouvoir la bande dessinée et l’apprentissage de la lecture. Zoo Box, second album de cette nouvelle collection, fut tout d’abord publié aux Etats-Unis et récompensé d’un Eisner Award (prix BD aux Etats-Unis) en 2015 dans la catégorie BD jeunesse. Le scénario de Zoo Box est très original. Ariel Cohn a choisi d’embarquer deux enfants, Eliott et Sophie, dans une aventure un peu folle qui voit les humains prendre la place des animaux dans les cages d’un zoo. Zoo Box est une belle aventure assez spectaculaire qui plaire aux jeunes, et aux adultes, par son énergie et son humour.

Zoo Box, Ariel Cohn, Aron Nels Steinke, jungle
Pages de JUNGLE_ZOOBOX_INT-1
Pages de JUNGLE_ZOOBOX_INT-2
Pages de JUNGLE_ZOOBOX_INT-3
Pages de JUNGLE_ZOOBOX_INT-4
Pages de JUNGLE_ZOOBOX_INT-5
Pages de JUNGLE_ZOOBOX_INT-6

Graphiquement, le dessin d’Aron Nels Steinke est agréable. Il fait immanquablement penser au style de Bernadette Desprès qui illustre les aventures de Tom Tom et Nana. Le trait d’Ariel Nels Steinke est simple (trop?) et clair et possède un côté rétro agréable.

Cette nouvelle collection est aussi l’occasion pour les éditions Jungle de développer un kit pédagogique complet et ludique (Apprends à lire une BD, Aller plus loin avec des thématiques abordées dans l’album, etc.) dont l’objectif est de favoriser l’apprentissage de la lecture et de permettre l’échange entre parents et enfants sur des thèmes abordées dans les albums.

Zoo Box est une aventure très originale et bien ficelée qui permet, outre l’apprentissage de la lecture de BD, d’aborder le thème de la détention et du traitement aux animaux de façon intelligente et amusante. Bien joué !

 

Zoo Box
48 pages
Ariel Cohn – Aron Nels Steinke
Jungle !
Parution : 8 juin 2016

Share on FacebookTweet about this on Twitter