A coucher dehors #1, la critique

A coucher dehors, Aurélien Ducoudray, Anlor, Grand AngleDans A coucher dehors, Aurélien Ducoudray et Anlor racontent l’histoire d’un SDF qui hérite d’une maison, d’une famille et de tous les soucis qui vont avec.

Amédée, Prie-Dieu et la Merguez vivent sur les bords de Seine. Mais la destinée fait parfois preuve de bienveillance avec les SDF. Elle offre à Amédée un nouveau toit par le biais d’un héritage : un magnifique pavillon de banlieue. En contrepartie, il doit devenir le tuteur légal de Nicolas, le fils trisomique de sa vieille tante récemment décédée. De surcroit, Amédée se retrouve responsable d’une maison qui attise toutes les convoitises. Mais surtout, il hérite d’un passé, d’une famille et de ses secrets qu’il découvre peu à peu.

Aurélien Ducoudray nous surprend une nouvelle fois avec une histoire très originale et touchante. A coucher dehors dresse le portait atypique d’Amédée, un SDF, qui pour hériter d’une maison, est contraint de devenir le tuteur légal de Nicolas, le fils trisomique de sa défunte tante. Le lecteur suit les premiers pas, hésitants et maladroits, de cette nouvelle famille qui regroupe également deux amis SDF d’Amédée. Tout aurait pu très simple si Nicolas n’était pas un fugueur récidiviste n’ayant que pour seule obsession de devenir cosmonaute… et vouloir tout mettre en œuvre pour le devenir… Sans tomber dans la pathos, Aurélien Ducoudray plonge le lecteur dans le quotidien de sans-abris débrouillards tout en mettant en avant la trisomie. Il s’attache à raconter une histoire ancrée dans la réalité, mêlant rebondissements et bons sentiments, sans pour autant oublier d’alléger son propos avec une bonne dose d’humour.

A coucher dehors, Aurélien Ducoudray, Anlor, Grand Angle
A coucher dehors, Aurélien Ducoudray, Anlor, Grand Angle
A coucher dehors, Aurélien Ducoudray, Anlor, Grand Angle
A coucher dehors, Aurélien Ducoudray, Anlor, Grand Angle
A coucher dehors, Aurélien Ducoudray, Anlor, Grand Angle
A coucher dehors, Aurélien Ducoudray, Anlor, Grand Angle
A coucher dehors, Aurélien Ducoudray, Anlor, Grand Angle
A coucher dehors, Aurélien Ducoudray, Anlor, Grand Angle
A coucher dehors, Aurélien Ducoudray, Anlor, Grand Angle
A coucher dehors, Aurélien Ducoudray, Anlor, Grand Angle
A coucher dehors, Aurélien Ducoudray, Anlor, Grand Angle

La dessinatrice Anlor accompagne de nouveau Aurélien Ducoudray. Ses dessins sont superbes avec des personnages expressifs à souhaits et des décors plus vrais que nature. La dessinatrice porte également beaucoup d’attention au découpage et à la mise en scène ce qui apporte un certain dynamisme.

Très attendu, le premier tome d’A coucher dehors est l’une des belles surprises de la rentrée. La conclusion de ce premier volume laisse envisager une suite des plus intéressantes et palpitantes.

 

A coucher Dehors #1
48 pages
Aurélien Ducoudray – Anlor
Grand Angle
Parution : 7 septembre 2016

1 réaction sur “ A coucher dehors #1, la critique ”

  1. Ping Les lumières de l'aérotrain, la critique | une Case en plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.