Astrid Bromure #2, la critique

Astrid Bromure #2 - Comment atomiser les fantômes - Fabrice Parme - Rue de SèvresAprès avoir cherché, par tous les moyens, à dézinguer la petite souris, Astrid Bromure s’attaque aux fantômes dans Comment atomiser les fantômes.

Astrid en a assez de s’ennuyer dans le grand manoir vide de ses parents… elle réussit à les convaincre de l’inscrire à l’internat de Canterville. À elle les nouvelles copines, les joies de l’internat, et surtout la chambre partagée avec des jumelles qui n’ont pas froid aux yeux, Gladys et Rebecca. Seul hic, la légende dit que Canterville est truffé de fantômes, ce qui ne rassure pas du tout Astrid !  En plus d’apprendre à atomiser les fantômes, elle va devoir comprendre ce qu’elle est prête à faire ou non pour être populaire. 

Ce nouvel album nous permet d’en apprendre davantage sur l’univers familial d’Astrid puisqu’on y découvre ses parents, désemparés et inquiets lorsqu’ils se retrouvent dépourvus d’une institutrice à domicile pour Astrid. Mais c’est sans compter sur l’esprit vif et déterminé de la petite fille de les convaincre de l’envoyer à l’internat. Une nouvelle fois le scénario de Fabrice Parme est drôle, déjanté et si fluide qu’on enchaîne les cases si vite que l’album est déjà malheureusement terminé… Bref, on en redemande ! Les aventures et les situations burlesques s’enchaînent à l’internat et nous rappelle le style rebondissant du premier opus entre excentricité, sensibilité, mensonges et moralité.

Astrid Bromure #2 - Comment atomiser les fantômes - Fabrice Parme - Rue de Sèvres

Les dessins et les couleurs nous plongent dans un style légèrement rétro anglais qui correspondent à l’univers de l’internat. Avec un découpage des plus original et efficace, l’enchaînement des cases est très fluide et apporte vivacité et modernité au récit.

Quel plaisir de retrouver la malicieuse héroïne qu’est Astrid. Un chouïa moins spontanée fasse à des fantômes qu’à une souris, Astrid a tout de même su faire preuve d’intuition, d’imagination, de réflexion qui l’ont conduit à mûrir. On a hâte de découvrir ses nouvelles aventures.

 

Astrid Bromure #2
Comme atomiser les fantômes
Fabrice Parme
Rue de Sèvres
Parution : 6 janvier 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.