Bikini Atoll #2, la critique

Bikini Atoll #2, Glénat Comics, Christophe Bec, Bernard KhattouChristophe Bec et Bernard Khattou poursuivent l’aventure sea, sex and gore de Bikini Atoll !

Près d’un mois s’est écoulé depuis le carnage dont Lysette et Alan sont les seuls rescapés. Survivants tels Robinson et Vendredi, ils reprennent espoir lorsqu’ils aperçoivent un yacht amarré au large de leur île… À bord, une équipe de photographes lubriques accompagnés de bimbos à la plastique de rêve, venus faire un shooting pour une marque de maillot de bain. Lysette voudrait fuir au plus vite cet endroit maudit, mais ils ont du mal à prendre son histoire au sérieux et comptent bien profiter de ce paradis un maximum de temps. Ils ignorent que c’est en enfer qu’ils ont posé les pieds.

Après un premier tome réussi, Christophe Bec poursuit son incursion dans le slasher (BD d’horreur) avec ce deuxième tome de Bikini Atoll dont la trame est basée sur des faits historiques, i.e. les expériences d’armes nucléaires menées pas les Etats-Unis dans l’atoll de Bikini à partir des années 1946. Christophe Bec part du principe que ces essais ont forcément laissé des traces sur la faune et la flore locale. Seuls à avoir survécu au premier tome, Lysette et Alan reprennent espoir quand ils aperçoivent un yacht au large de l’île. Malheureusement, l’équipe à bord, composée essentiellement de photographes et de mannequins, ne vont pas prendre leur histoire au sérieux jusqu’à ce qu’ils soient eux-mêmes confrontés aux dangers de cette île. Ce deuxième tome est tout aussi plaisant que le premier bien que l’intrigue mette un peu trop de temps à se mettre en place. Le récit monte véritablement en puissance dans la seconde moitié de l’album. Reste que tous les ingrédients d’un bon slasher sont réunis, des bimbos un peu bébêtes et méchantes, aux personnes refusant de voir le danger jusqu’aux personnages secondaires dont le seul rôle est bien évidemment de se faire étriper. Le sentiment d’angoisse perdure jusqu’à la conclusion de cette album qui laisse espérer un troisième tome tout aussi angoissant et gore.

Bikini Atoll #2, Glénat Comics, Christophe Bec, Bernard Khattou
Bikini Atoll #2, Glénat Comics, Christophe Bec, Bernard Khattou
Bikini Atoll #2, Glénat Comics, Christophe Bec, Bernard Khattou
Bikini Atoll #2, Glénat Comics, Christophe Bec, Bernard Khattou

Graphiquement, avec son trait réaliste, Bernard Khattou nous embarque une nouvelle fois dans une descente aux enfers en alliant décors paradisiaques, horreur et gore. A cela s’ajoute une poignée de bimbos en bikini qui complètent les clichés et stéréotypes inhérents aux slashers. Le noir et blanc relève cette ambiance nerveuse.

Avec ce deuxième tome de Bikini Atoll, Christophe Bec et Bernard Khattou sont dans la plus pure tradition des récits de série B, où requins, monstres sanguinaires et bimbos se partagent l’affiche d’un scénario parfaitement maîtrisé.

 

Bikini Atoll #2
128 pages
Christophe Bec – Bernard Khattou
Glénat Comics
Parution : 20 juin 2018

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.