Bob Morane Renaissance #1, la critique

Bob Morane Renaissance #1 - Les terres rares - Le LombardLes Éditions du Lombard osent l’audacieux pari de relancer la licence Bob Morane pour faire renaître l’aventurier.

Nigeria, 2012. Le jeune lieutenant Morane fait partie d’un groupe de casques bleus en patrouille, lorsqu’un enfant désemparé vient les supplier de l’aider. Son père vient d’être mutilé par un groupe d’insurgés. Les ordres sont clairs : interdiction d’intervenir. Mais Bob Morane ne peut s’y résoudre. Seul un géant écossais, le sergent Bill Ballantine, sort du rang à son tour. Les deux hommes ne se connaissent pas encore mais avancent côte-à-côte vers le danger. C’est le début d’une amitié indestructible. C’est le début d’une aventure qui changera la face du monde.

L’année 2015 est sans aucun doute possible l’année des reprises. Après entre autres Chlorophylle, Ric Hochet et Corto Maltese, c’est au tour de Bob Morane de sortir des cartons pour de nouvelles aventures. Et la tâche incombe au trio Luc Brunschwig, Aurélien Ducoudray et Dimitri Armand qui redonnent vie au plus grand héros de tous les temps avec un certain brio.

La force du scénario de Luc Brunschwig et d’Aurelien Ducoudray est d’ancrer le récit dans le monde d’aujourd’hui tout en conservant les éléments incontournables de l’univers Bob Morane. Le lecteur se retrouve ainsi dans un récit mélangeant savamment un plaisir nostalgique de retrouver des héros connus et l’intérêt de la nouveauté et de la modernité en abordant la situation en Afrique et la guerre technologique via des drones. Très malin. Bien entendu, comme toute (re)naissance, le lecteur est confronté à une nécessaire présentation des héros et du contexte, ce qui fait que le début du récit est un peu lent. Mais l’intrigue se met progressivement en place, les personnages se dévoilent puis tout à coup tout s’emballe avec de nombreux rebondissements. Ce premier tome est un excellent récit d’aventure rempli d’action et de suspense dans lequel les scénaristes font monter la pression au fur et à mesure…

Bob Morane Renaissance #1 - Les terres rares - Le LombardGraphiquement, Dimitri Armand offre une nouvelle jeunesse graphique à Bob Morane, Bill Ballantine et consorts. Ses héros sont charismatiques. Avec son style semi-réaliste, Dimitri Armand propose un dessin dynamique et efficace avec des nombreuses scènes d’actions. Le découpage et la mise en scène très cinématographique finissent de convaincre du talent du dessinateur.

Grâce au trio Brunschwig, Ducoudrau et Armand, l’aventurier renaît sous nos yeux… Les terres rares, premier tome de Bob Morane nouvelle génération est un album vraiment réussit et confirme le pari de l’éditeur !

 

Bob Morane Renaissance #1
Les Terres Rares
Luc Brunschwig – Aurélien Ducoudray – Dimitri Armand
Le Lombard
Parution : 30 octobre 2015

2 réactions sur “ Bob Morane Renaissance #1, la critique ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.