Bob Morane Renaissance #2, la critique

Bob morane renaissance, Brunschwid, Ducoudray, Armand, Le LombardLe Lombard publie la suite et fin du premier cycle de Bob Morane Renaissance, le reboot du célèbre aventurier signé Luc Brunschwig, Aurélien Ducoudray et Dimitri Armand.

Nigeria – 2018. Désormais conseiller spécial auprès du président Oussman et en charge du projet « Éducation contre Minerai », Bob Morane s’est rendu dans le Nord afin de convaincre les habitants de Zamosho de la formidable opportunité que constituent les casques éducatifs neurotech. Mais une fois sur place, en plein coeur de la jungle, il découvre une ville futuriste indépendante, dirigée via des écrans géants par un mystérieux Mongol du nom de M. Ming. Ce dernier est persuadé que Morane cherche à manipuler l’esprit des Nigérians dans le but de s’accaparer les richesses du pays au profit de la France. Cependant, la nièce de M. Ming, Tania Orloff, ne peut se résoudre à croire que Morane soit un tel monstre. Alors que la ville entière réclame sa tête, elle décide de lui venir en aide…

Luc Brunschwig et Aurélien Ducoudray nous avaient très agréablement surpris avec leur premier tome de Bob Morane Renaissance, leur reboot de la franchise Bob Morane créée par Henri Vernes.
Ce second album ne fait que confirmer cette impression avec un 2ème tome tout aussi réussi que le premier. Les scénaristes s’inspirent de l’actualité pour proposer une conclusion à leur dyptique rythmée et pleine d’actions tout en dévoilant encore plus les personnalités des personnages. Cette version, signée Bunschwig et Ducoudray, propose en effet des personnages un peu plus travaillés où leurs décisions ne sont ni toutes blanches ni toutes noires. La vision des auteurs est aussi plus sociale, plus humaine et plus engagée. Bref, Le village qui n’existait pas est un bon récit d’aventure bourré d’actions et de questionnements qui méritent de ne pas laisser indifférents le lecteur.

Bob morane renaissance, Brunschwid, Ducoudray, Armand, Le Lombard
Bob morane renaissance, Brunschwid, Ducoudray, Armand, Le Lombard
Bob morane renaissance, Brunschwid, Ducoudray, Armand, Le Lombard
Bob morane renaissance, Brunschwid, Ducoudray, Armand, Le Lombard
Bob morane renaissance, Brunschwid, Ducoudray, Armand, Le Lombard
Bob morane renaissance, Brunschwid, Ducoudray, Armand, Le Lombard
Bob morane renaissance, Brunschwid, Ducoudray, Armand, Le Lombard
Bob morane renaissance, Brunschwid, Ducoudray, Armand, Le Lombard

Graphiquement, ce 2ème tome est toujours porté par le talentueux Dimitri Armand qui apporte réalisme et rythme à cette aventure. Le dessinateur soigne ses personnages, quitte à délaisser quelques fois les décors, et offre beaucoup de dynamisme au récit.

 Le village qui n’existait pas marque la conclusion de cette première aventure du reboot de Bob Morane. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les auteurs ont fait un super boulot en actualisant ce mythe de la BD. Vivement la suite…

Alors que nous publions cette chronique, on apprend que les éditions de Lombard ont décidé de mettre fin à leur collaboration avec Luc Brunschwig, Aurélien Ducoudray et Dimitri Armand pour la réalisation de la suite du reboot de Bob Morane. Une nouvelle équipe devrait prendre en main la destinée de l’aventurier.

Bob Morane Renaissance #2
Le village qui n’existait pas
56 pages
Luc Brunschwig – Aurélin ducoudray – Dimitri Armand$
Le lombard
Parution : 14 octobre 2016

 

2 réactions sur “ Bob Morane Renaissance #2, la critique ”

  1. une case en plus Réponse

    Bonjour Luc,

    Merci pour cette précision.
    Et décu pour cette malheureuse nouvelle.

    une Case en plus

  2. luc Brunschwig Réponse

    Alors, ce n’est pas tout à fait exact. Seul l’équipe scénaristique composé d’Aurélien et moi-même a été licencié. Un nouveau scénariste viendra nous suppléer en compagnie de Dimitri Armand qui heureusement poursuit l’aventure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.