Boule à Zéro #5, la critique

Boule à zéro #5, Le nerf de la guerre, Serge Ernest, Zidrou, BambooA quelques jours de la journée internationale du cancer de l’enfant, le nouvel album de Boule à Zéro, intitulé Le nerf de la guerre, sort en librairie.

Bonjour, je m’appelle Zita Sayyah, mais ici, à l’hôpital La Gaufre, tout le monde m’appelle « Boule à Zéro ». Cela fait 9 ans que je vis ici. Qui dit mieux? Tout ça par la faute d’une saleté de leucémie que je ne vous présente pas : elle pourrait vous trouver à son goût. En 9 ans, j’en ai vu défiler des enfants malades et des parents ! J’en ai vu des larmes versées ! Des sourires partagés aussi… Ce qui manque cruellement dans cette clinique, c’est une chambre pour accueillir de temps en temps des parents d’enfants hospitalisés. Faute d’argent, à ce qu’il paraît. Mais, vous me connaissez ! Quand un problème surgit, je ne suis pas du genre à rester les bras croisés. Pour trouver une solution, je suis prête à me retrousser les manches… et la cervelle. Parole de Zita !

Ce cinquième album de Boule à Zéro est plus léger que le précédent album qui avait vu Zita, jeune fille atteinte de leucémie, affronter la mort de sa meilleure amie. Après cette histoire assez dure et douloureuse, les auteurs sont revenus à un récit plus doux et moins dramatique. Le nerf de la guerre est un récit engagé dans lequel Zidrou met en avant le manque de place dans les hôpitaux pour accueillir quelques nuits les parents des enfants malades. Il évoque la complexité administrative, les problèmes financiers et matériaux que rencontrent les hôpitaux pour venir en aide aux parents des enfants malades. C’est d’ailleurs la force de cette série de varier les thèmes, au sein du milieu hospitalier, avec émotion, tendresse et toujours beaucoup d’humour.

Boule à zéro #5, Le nerf de la guerre, Serge Ernest, Zidrou, BambooLe dessin de Ernest est simple et efficace. Son trait rond adoucit les propos du scénariste comme pour mieux les mettre en avant. Aux travers des dessins d’Ernest, il transpire une profonde émotion mêlée à beaucoup d’humour et d’amour, notamment lorsqu’il caricature le scénariste sous les traits d’un patient…

Une nouvelle fois, les auteurs touchent au cœur avec cette série. Le nerf de la guerre est un album certes moins dramatique mais toujours aussi engagé, et c’est ce que l’on apprécie avec Boule à Zéro.

 

Boule à Zéro #5
Le nerf de la guerre
Zidrou – Serge Ernest
Bamboo
Parution : 10 février 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.