Au bout du fleuve, la critique

Au bout du fleuve, Jean-denis Pendanx, FuturopolisAu bout du fleuve est le premier album que Jean-Denis Pendanx signe seul, au texte comme au dessin. L’auteur y montre son attachement au continent africain.

Kémi vit au Bénin, mais surtout, il vit parmi les fantômes. Celui de son père, tué dans l’explosion de sa moto, alors qu’il transportait du kpayo, l’essence frelatée de contrebande. Celui de son jumeau, arrêté par la police, quand lui-même a réussi à s’enfuir. Le rite Vodun dit que perdre son jumeau, c’est perdre la moitié de son âme. Kémi est un vivant parmi les disparus. Accablé de culpabilité, il décide de partir à la recherche de son frère, très loin, vers le delta du Niger. Un périple étourdi de croyances et de fétichisme, une quête magnifique et tourmentée. Un chemin à suivre, pour trouver l’apaisement et réapparaître au monde, enfin. La traversée sera rude. Ganvié, Makoko, villes en proie à une réalité sociale et politique apocalyptiques. Bidonvilles saturés de violence et de pollution. Mais Kemi est porté par un vif onirisme. Il ira au bout du fleuve.

Jean-Denis Pendanx est un amoureux de l’Afrique, où il s’est rendu à plusieurs reprises. Il fait de ce pays, et plus particulièrement de la région béninoise, le terrain de son nouveau récit qui met en scène le jeune Kimi, qui survit dans son village. Au fil de son récit, Jean-Denis Pendanx nous montre la dure réalité de la vie africaine où chacun se débrouille comme il peut pour subvenir à ses besoins. Pris par la culpabilité, le jeune garçon décide de partir à la recherche de son frère jumeau qui se trouve près du Delta du Niger. Au-delà des dangers que va rencontrer Kimi sur son chemin, le jeune garçon va être confronté à une véritable quête introspective qui le pousse à une prise de conscience sur sa relation avec son frère jumeau. Subtilement, Jean-Denis Pendanx dévoile les circonstances de leur séparation et les malheurs de leurs vies. Au bout du fleuve est un récit intense, émouvant et captivant entre magie et réalité…

Au bout du fleuve, Jean-denis Pendanx, Futuropolis
Au bout du fleuve, Jean-denis Pendanx, Futuropolis
Au bout du fleuve, Jean-denis Pendanx, Futuropolis
Au bout du fleuve, Jean-denis Pendanx, Futuropolis
Au bout du fleuve, Jean-denis Pendanx, Futuropolis
Au bout du fleuve, Jean-denis Pendanx, Futuropolis

Graphiquement, Au bout du fleuve est très réussi, avec beaucoup de réalisme et d’expressivité. Jean-Denis Pendanx mélange les cases de dimensions différentes pour obtenir un découpage efficace et très percutant. A cela s’ajoute une mise en couleur
flamboyante, où le rouge et le jaune se mélangent allégrement.

Au bout du fleuve, premier titre de Jean-Denis pendanx comme auteur complet, est un récit violent et intense qui marquera et captivera indéniablement le lecteur.

Au bout du fleuve
112 pages
Jean-Denis Pendanx
Futuropolis
Parution : 3 janvier 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.