Chronosquad #2, la critique

Chronosquad 2, Destination révolution dernier appel, DelcourtDestination révolution dernier appel est la deuxième étape du voyage temporelle des agents Chronosquad, édité par Delcourt.

La première mission de Bloch a tourné au fiasco. Les deux ados fugueurs viennent de se faire embarquer par des trafiquants d’esclaves qui n’ont visiblement rien à voir avec la IVe dynastie. Et ces guerriers géants bizarres aperçus avant de perdre conscience lui laissent un goût amer. Mais le pire serait que Beylogu ne le retrouve pas avant qu’il ait succombé à ses blessures… à 4 500 ans de chez lui.

Voici le deuxième tome de la série Chronosquad qui emmène ses héros dans les couloirs du temps grâce au chronotourisme. Le premier tome, particulièrement réussi, posait les bases de cette série prévue en 4 tomes. Destination révolution, dernier appel est une suite tout aussi réussie. Ayant posé les bases de son aventure dans le premier tome, Giorgio Albertini densifie son récit tout en conservant un ton humoristique efficace. Les personnages sont approfondis et le récit s’intensifie et se révèle plus complexe et encore plus intéressant qu’on ne pouvait l’imaginer. L’ensemble s’enchaîne à rythme soutenu et le lecteur passe d’une époque à une autre avec beaucoup de fluidité.

Chronosquad 2, Destination révolution dernier appel, Delcourt
Chronosquad 2, Destination révolution dernier appel, Delcourt
Chronosquad 2, Destination révolution dernier appel, Delcourt
Chronosquad 2, Destination révolution dernier appel, Delcourt
Chronosquad 2, Destination révolution dernier appel, Delcourt

Si la couverture interpelle, c’est par sa laideur…le terme peut sembler exagéré, mais il faut bien avouer que celle-ci ne donne guère envie de se plonger dans cette série. Ce qui serait bien évidemment une erreur fondamentale. Car, en plus de la qualité du scénario, les dessins de Grégory Panaccione sont sincèrement magnifiques. On retrouve sa patte unique qui apporte beaucoup de dynamisme au récit. Les mises en scène avec dialogues accompagnent les scènes muettes où le travail de Grégory Panaccione prend toute son ampleur. L’ensemble est très expressif, précis et bien évidemment drôle.

Grégory Panaccione et Giorgio Albertini livrent un deuxième tome Chronosquad tout aussi addictif et réussi que le premier. On attend impatiemment la suite du voyage…

 

Chronosquad #2
Destination révolution, dernier appel
232 pages
Delcourt
Grérogy Panaccione – Giorgio Albertini
Parution : 4 janvier 2017

1 réaction sur “ Chronosquad #2, la critique ”

  1. Ping Giorgio Albertini & Grégory Panaccione, dans la case... | Chronosquad #2 | une Case en plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.