Le Club des Cinq #1, la critique

Le Club des Cinq et l'île aux trésor, Hachette comics, Béja, NataëlLe Club des Cinq a bercé l’enfance de nombreuses générations de lecteurs au travers de leurs aventures, alors quel plaisir de retrouver le Club des Cinq en BD. Le dessinateur Béja et le scénariste Nataël signe l’adaptation de la toute première aventure du Club des cinq, créé en 1942 par la romancière Enid Blyton.

A l’occasion des vacances, François, Mick et leur petite sœur Annie, vont pour la première fois passer l’été à Kernarch où vivent Oncle Henri et Tante Cécile. L’occasion pour eux de faire connaissance avec leur cousine Claude. En compagnie du chien Dagobert, les enfants vont partir à la découverte de l’île de Kernach, propriété de Claude et y découvrir, dans l’épave échouée de l’Ayacotl, un coffret renfermant une carte au trésor. Il n’en faut pas plus pour les 5 comparses pour partir explorer l’île en quête de ce fabuleux trésor. Mais sont-ils vraiment seuls sur le coup ?

L’histoire est certes simple mais l’intrigue est efficace et très bien ficelée. On retrouve bien évidemment tous les ingrédients de la série : les enfants et le chien auxquels s’ajoutent un trésor, une épave, une île, et des méchants. Le lecteur est littéralement porté et immergé dans l’aventure des 5 cousins intrépides qui n’ont peur de rien. Nataël  propose un scénario feuilleton à suspense qui tient en haleine jusqu’aux dernières cases. Le scénariste retranscrit également à merveille toutes les valeurs chères à notre enfance : les vacances, les bêtises, la famille, l’amitié, la solidarité et le partage. Malgré un album qui se lit un peu trop vite, on a immanquablement envie de retrouver un instant nos 12 ans.

Le Club des Cinq et l’île aux trésor, Hachette comics, Béja, Nataël
Le Club des Cinq et l’île aux trésor, Hachette comics, Béja, Nataël
Le Club des Cinq et l’île aux trésor, Hachette comics, Béja, Nataël
Le Club des Cinq et l’île aux trésor, Hachette comics, Béja, Nataël
Le Club des Cinq et l’île aux trésor, Hachette comics, Béja, Nataël
Le Club des Cinq et l’île aux trésor, Hachette comics, Béja, Nataël

Graphiquement, Béja propose un style ligne claire très réussi. Le dessinateur propose un dessin agréable, fluide et harmonieux en totale filiation avec le style Hergé. Il retranscrit parfaitement l’ambiance et l’esprit d’aventure et d’amitié qui caractérise cette série. Les couleurs claires accompagnent parfaitement l’ambiance légère de leurs aventures et les valeurs véhiculées par le Club des cinq.

« J’avais déjà fait des tests pour une adaptation il y a 2-3 ans qui avaient d’ailleurs reçu l’aval des ayants droit d’Enid Blyton. Puis le projet avait finalement été ajourné. Quand Dominique Burdot, directeur de Hachette Comics, m’a proposé d’adapter la première aventure du Club des Cinq, j’ai donc tout de suite accepté, car je savais vers quel univers graphique me tourner », explique Béja.

IdéfixSous l’impulsion de Hachette Comics, le retour du Club des Cinq en BD, orchestré à merveille par Béja et Nataël, est l’un des incontournables de cette rentrée automnale. On y retrouver toutes les valeurs qui font la force du Club des Cinq : l’aventure, l’amitié, le courage, le partage et l’entraide. Alors foncez le lire pour un bon moment de lecture garanti !

 

Le Club des Cinq #1
Le Club des cinq et le trésor de l’île
30 pages
Béja – Nataël
Hachette Comics
Parution : 4 octobre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.