Compte à rebours #2, la critique

Marc Trévidic, ex-juge antiterroriste, Matz et Giuseppe Liotti poursuivent avec Le piège de verre, deuxième tome de la série Compte à rebours, leur immersion au cœur de la « Guerre de la terreur ».

La traque d’Abou Othman s’accélère après l’attentat du périphérique. Mais malgré leurs avancées, le juge Duquesne et la DGSI semblent toujours avoir un temps de retard sur le terroriste. Alors que la prochaine cible du jihadiste se précise et qu’un plan se met en place pour le neutraliser, des luttes internes au sein de la Justice et des départements de police viennent perturber l’action du juge. Des dissensions qui pourraient bien profiter aux soldats de la terreur…

Après un premier tome réussi et convaincant, Marc Trévidic et Matz poursuivent leur enquête visant une cellule djihadiste active sur le sol français. Celle-ci est sur le point de commettre de nouveaux attentats et cible un lieu hautement fréquenté à Paris, le Louvre. Tout comme le précédent album, Es-Shahid, cette suite est empreinte d’un réalisme angoissant et saisissant faisant froid dans le dos. On se retrouve complètement plongé dans cette enquête qui mêle savamment les investigations policières, la lenteur de la justice et les bisbilles entre les différentes unités d’enquêtes sur le terrain. Le lecteur se retrouve également confronté aux décisions lourdes de conséquences que doivent parfois prendre les enquêteurs pour tenter d’appréhender les terroristes. Dans les mains de Marc Trévédic et de Matz, qui apporte notamment son aide sur l’aspect narratif du récit, ce récit est prenant et captivant. Ils proposent une fiction des plus crédibles.

Compte à rebours, Le piège de verre, Rue de Sèvres
Compte à rebours, Le piège de verre, Rue de Sèvres
Compte à rebours, Le piège de verre, Rue de Sèvres
Compte à rebours, Le piège de verre, Rue de Sèvres
Compte à rebours, Le piège de verre, Rue de Sèvres
Compte à rebours, Le piège de verre, Rue de Sèvres
Compte à rebours, Le piège de verre, Rue de Sèvres

Le traitement graphique de Giuseppe Liotti est très réaliste et augmente indéniablement cette sensation, des plus intéressantes mais aussi des plus inquiétantes, de crédibilité. Avec une certaine angoisse, on réalise que la frontière entre fiction et réalité est vraiment très fine.

Les auteurs s’emparent avec beaucoup de talent d’un sujet actuel et difficile. Ils le traitent de façon captivante et terrifiante. On attend patiemment la conclusion de cette trilogie dont on ne se doute pas un seul instant comment elle aboutira…

 

Compte à rebours #2
Le piège de verre
56 pages
Marc Trévidic – Matz – Giuseppe Liotti
Rue de Sèvres
Parution :  16 janvier 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.