Croquemitaines #1, la critique

Croquemitaines #1, Mathieu Salvia, Djet, Glénat ComicsMathieu Salvia signe avec Les Croquemitaines son deuxième album de BD. Accompagné par Djet, il s’intéresse à ces personnages imaginaires dont on menace les enfants pour les rendre plus sages.

Les monstres, ça n’existe pas que dans la tête des enfants… Passionné de lecture, Elliott a toujours eu une préférence pour les histoires de Croquemitaines, ces créatures monstrueuses qui, la nuit, se cachent dans l’ombre ou sous le lit pour effrayer les petits enfants. Il n’imagine pas à quel point elles vont changer sa vie… Témoin du meurtre sanglant de ses parents, il va découvrir qu’en réalité, les Croquemitaines existent bel et bien et que des codes très précis régissent leur existence. Lorsque l’un des plus puissants d’entre eux, le « Père-la-mort », se met en tête de le protéger, Elliott se retrouve plongé dans un terrible conflit au cœur d’un univers aussi terrifiant que fascinant dont il devient l’enjeu principal. Par une sombre nuit orageuse, le destin d’Elliott va s’accomplir…

Avec Croquemitaines, Glénat Comics publie le deuxième album de la collection Original Graphic Novel dont l’objet est de publier des comics made in France. Et le résultat est plutôt réussi. Mathieu Salvia se penche sur une mythologie de l’enfance en réinventant le mythe du Croquemitaine. Dès les premières pages, le lecteur est plongé dans une ambiance lugubre et angoissante où un jeune enfant, Eliott Sullivan, se voit confronté à sa plus grande peur, le Croquemitaine. Il voit sa vie basculer lorsque ses parents se font assassiner par l’un d’eux et se retrouve embarqué dans un combat qui n’est pas le sien. Rapidement, le jeune garçon est mis en retrait du récit au profit d’une lutte entre ces monstres, mais tout laisse penser que son rôle va évoluer dans le deuxième et dernier tome de cette série. Mathieu Salvia signe un premier tome efficace et sombre rythmé par de nombreux combats spectaculaires.

Croquemitaines #1, Mathieu Salvia, Djet, Glénat Comics
Croquemitaines #1, Mathieu Salvia, Djet, Glénat Comics
Croquemitaines #1, Mathieu Salvia, Djet, Glénat Comics
Croquemitaines #1, Mathieu Salvia, Djet, Glénat Comics
Croquemitaines #1, Mathieu Salvia, Djet, Glénat Comics
Croquemitaines #1, Mathieu Salvia, Djet, Glénat Comics
Croquemitaines #1, Mathieu Salvia, Djet, Glénat Comics
Croquemitaines #1, Mathieu Salvia, Djet, Glénat Comics
Croquemitaines #1, Mathieu Salvia, Djet, Glénat Comics
Croquemitaines #1, Mathieu Salvia, Djet, Glénat Comics
Croquemitaines #1, Mathieu Salvia, Djet, Glénat Comics

Graphiquement, Djet propose un dessin moderne dont les influences (jeu vidéo et animation) apportent une vraie originalité à l’album. L’ambiance est sombre à souhait et permet d’embarquer le lecteur dans un récit angoissant. Djet propose par ailleurs un découpage rythmé et par moment audacieux ce qui favorise la lecture.

Malgré quelques zones d’ombres qui restent à éclaircir, ce premier tome de Croquemitaines est prometteur. Suite et fin de ce conte dès le 17 mai 2017 !

 

Croquemitaines #1
Livre 1
128 pages
Mathieu Salvia – Djet
Glénat
Parution : 12 avril 2017

3 réactions sur “ Croquemitaines #1, la critique ”

  1. Ping Le monde selon Zack, la critique | une Case en plus

  2. Ping Croquemitaines #2, la critique | une Case en plus

  3. Ping Mathieu Salvia & Djet, dans la case... | Croquemitaines | une Case en plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.