Dahaka #1, la critique

Dahaka #1, Ormazd l'oublié, Nats éditions, Yvan Postel, Abdelkader LhakkouriOrmazd l’oublié est le premier tome de Dahaka d’Abdelkader Lhakkouri et d’Yvan Postel.

Au pays d’Al-Watan, les temps d’harmonie ont cédé la place à la guerre et à l’oppression. Elijah, un orphelin consumé par la rage, revient d’un long exil avec un objectif : venger son peuple et le pousser à la révolte même au prix de son âme…

Ce premier tome est plutôt réussi et propose une belle entrée en matière dans un univers situé à mi chemin entre les contes orientaux type Mille et une nuits et le manga type Dragon Ball. Elijah est bien décidé à devenir le héros qui libérera son peuple grâce à l’enseignement de son nouveau précepteur. Abdelkader Lhakkouri pose des bases saines à son récit et développe, sans doute un peu trop lentement, les prémices de différentes intrigues avant de donner une part importante à l’action, aux rebondissements et aux combats.

Dahaka #1, Ormazd l’oublié, Nats éditions, Yvan Postel, Abdelkader Lhakkouri
lhakkouri-postel-dahaka-t1-7
lhakkouri-postel-dahaka-t1-8
lhakkouri-postel-dahaka-t1-9
lhakkouri-postel-dahaka-t1-10
lhakkouri-postel-dahaka-t1-11
lhakkouri-postel-dahaka-t1-12
lhakkouri-postel-dahaka-t1-13

Graphiquement, Dahaka est une bonne surprise. Le dessin d’Yvan Postel à la fois simple, dynamique et efficace accompagne parfaitement le récit. La mise en couleur est elle aussi réussie et plonge le lecteur dans les ambiances orientales.

Ce premier tome de Dahaka est une bonne surprise. Si le lecteur ressent quelques longueurs au début du récit, celles-ci s’évanouissent vite en milieu de récit pour laisser place à l’action. Captivant. En attendant la conclusion de cette aventure…

 

Dahaka #1
Ormazd l’oublié
72 pages
Yvan Postel – Abdelkader Lhakkouri
Nats éditions
Parution : 21 novembre 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.