De Cape et de Crocs #11, la critique

De cape et de crocs #11 - Vingt ans avant - DelcourtEn 2012 s’achevait la série De cape et de crocs. N’ayant pas tout dit sur les origines d’Eusèbe, et comme promis à l’époque par Alain Ayroles, les auteurs signent Vingt mois avant, le premier album d’un dyptique consacré au petit lapin.

Comment diable, Eusèbe s’est-il retrouvé condamné aux galères ? Eusèbe, autrefois condamné à perpétuité, révèle enfin son mystérieux passé. Muni d’une lettre de recommandation écrite par son père, Eusèbe rejoint la capitale où il doit entrer au service de Monsieur De Roquefort, chef des gardes du cardinal Richelieu…. Et en ces temps de misère et de violence, où de cruels mousquetaires terrorisent les gardes du cardinal et où saltimbanques et spadassins battent l’estrade et croisent le fer, la vie d’un homme ne vaut pas cher. Alors celle d’un lapin…

Alain Ayroles et Jean-Luc Masbou nous révèlent dans cet album le fameux passé d’Eusèbe, bien avant sa rencontre avec Armand Raynal de Maupertuis et Don Lope de Villalobos y Sangrin. Le petit lapin a bien tenté à plusieurs reprises de l’expliquer aux lecteurs au cours des précédents tomes, mais à chaque tentative, il a été malheureusement interrompu…

C’est avec bonheur que l’on reprend un dose de cette superbe série… Revoir Eusèbe, l’un des personnages les plus attachants de la série, est un vrai plaisir. Mais le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a le don de se fourrer dans les ennuis… Le scénario d’Alain Ayroles est très bien construit et malgré l’abondance de misères et de personnages qui interviennent au cour de l’album, le lecteur n’est en aucun cas perdu. Mieux, on retrouve tous les ingrédients qui ont fait le succès de la série : un récit captivant, des combats de capes et d’épées, des personnages farfelus mi-humains mi-animaux et des dialogues originaux coupés au cordeau…. Sans oublier émotion et humour !

De cape et de crocs #11 - Vingt mois avant - Delcourt

Graphiquement, Jean-Luc Masbou n’a rien perdu de son talent. Ses dessins sont toujours aussi beaux et élégants. Il nous peint un univers à la fois réel et féerique ou se mêlent personnages mi-humains et mi-animaux. Superbe ! On adore aussi la fin de l’album que se termine sur la troisième de couverture de l’album avec une page ou toutes les cases sont noires, seules les yeux des personnages et les bulles de textes sont visibles…

Vingt mois avant est une très belle aventure ou l’on en découvre enfin plus sur le mystérieux passé de Eusèbe. Il n’est pas gâté par les événements et il est certain que les auteurs lui prévoient encore plus de misère. Vivement la suite !

 

De Cape et de Crocs #11
Vingt mois avant
Alain Ayroles – Jean-Luc Masbou
Delcourt
Parution : 7 novembre 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.