Donjon Zénith #7, la critique

Entre la naissance d’un nouveau cycle, Donjon Antipodes, et la poursuite de toutes les séries existantes, Lewis Trondheim et Joan Sfar relancent leur incroyable univers Donjon, avec la sortie de Hors des remparts, 7ème tome de Donjon Zénith.

Pour reconquérir le Donjon tombé aux mains de Guillaume de la Cour, le plan est simple : Marvin, Isis et Herbert doivent trouver du fugus purit et l’utiliser pour déloger les occupants actuels de la forteresse. Mais est-ce vraiment le plan du Gardien ? Nos héros vont devoir lutter contre tous pour sauver le Donjon. Et en parallèle, Marvin réussira-t-il son Tong Deum de fiançailles ?

Donjon est de retour ! Alors que l’on croyait que la fin du Donjon avait sonné, contre toute attente, Lewis Trondheim et Joan Sfar ont décidé de ressuciter leur univers après 6 ans de pause. Ce 7ème tome de Donjon Zénith reprend avec ses héros, Herbert, Marvin et Isis, exactement là où on les avait laissé. Alors que nos héros doivent faire face à la trahison du gardien, ils cherchent toujours, par tous les moyens, à sauver le Donjon. Sans oublier, pour les scénaristes, d’avancer également sur les autres questions laissées en suspens telles que la naissance d’un enfant ou les difficultés pour Marvin de déclarer son amour… Comme si de rien n’était, Lewis Trondheim et Joan Sfar réussissent à (ré)embarquer le lecteur dans cette fantastique aventure en signant un scénario toujours extrêmement bien ficelé, captivant et pleins de rebondissements, drôle et très rythmé. Et les dialogues sont toujours excellents !

Après avoir signé les deux derniers albums de la série, Boulet reprend les rênes du dessin pour ce 7ème tome de Donjon Zénith. Il va sans dire que le dessinateur est parfaitement à l’aise avec cet univers décalé et que le lecteur reprend ses marques rapidement. Tant les personnages, dont certains faciès sont absolument hilarants, que les décors sont soignés et superbes. A cela s’ajoute une très belle mise en scène qui apportent beaucoup de rythme et de dynamisme au récit.

Oyez, oyez toute le monde, le Donjon rouvre ses portes ! Et malgré les 6 années de pause, on retrouve cet univers et ses héros comme si on les avait laissé hier. Avec Hors des remparts, 7ème tome de Donjon Zénith, Lewis Trondheim, Joan Sfar et Boulet signent un retour réussi et procure aux lecteurs une bonne dose de plaisir ! Vivement la suite !

Donjon Zénith #7
Hors des remparts

48 pages
Lewis Trondheim – Joan Sfar – Boulet
Editions Delcourt
Parution : 8 janvier 2020

1 réaction sur “ Donjon Zénith #7, la critique ”

  1. Ping Donjon Antipodes #-10000, la critique | une Case en plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.