Drones #2, la critique

Drones #2, Post-Trauma, Sylvain Runberg, Louis, Le LombardAvec Post-Trauma, Sylvain Runberg et Louis signent l’épilogue de leur dyptique, Drones, série de science-fiction et d’anticipation où la guerre est menée par drones interposés.

Juin 2037. Au Danemark, d’où elle commande des attaques par drones, Louise Fernbach poursuit la mission qui lui a été assignée par les forces armées occidentales : neutraliser l’autonomiste chinoise Yun Shao. Cette fanatique multiplie les attentats terroristes dans la province du Qinghai, y ciblant les troupes d’occupation à la solde des dictateurs locaux et des firmes européennes délocalisées là-bas. En Europe, l’opinion réclame le recours au dialogue plutôt qu’aux drones de combat. Leur envoi n’en demeure pas moins prôné pour mater une grève décrétée par les salariés des multinationales. Pour Yun Shao, c’est l’opportunité de rallier à ses revendications les milliers de travailleurs de ces usines. Téléguidée par les forces européennes depuis leur QG danois, la répression vire au carnage. Louise prend dès lors conscience que la guerre n’est pas le jeu vidéo auquel elle croyait jouer…

Avec ce deuxième tome de Drones, Sylvain Runberg poursuit sa plongée dans un monde en guerre où l’utilisation de drones, espions et tueurs, est la nouvelle norme. Le scénariste nous montre que ces drones font des ravages autant au sein des rebelles catholiques de Qinghai en Chine qu’au sein de l’armée européenne qui utilisent ces drones… Des ravages matériels, bien sûr, mais également humains, car au-delà de ces drones, c’est une histoire humaine (celle de Noam Hesster et de ses parents ou l’histoire de Louise) que raconte Sylvain Runberg avec des personnages à la fois profonds et fragiles. Les dernières pages, très réussies, de Post-Trauma sont, à ce sujet, tragiques et émouvantes et concluent de manière efficace et sanglante ce récit rythmé et sans temps-mort.

Drones #2, Post-Trauma, Sylvain Runberg, Louis, Le Lombard
Drones #2, Post-Trauma, Sylvain Runberg, Louis, Le Lombard
Drones #2, Post-Trauma, Sylvain Runberg, Louis, Le Lombard
Drones #2, Post-Trauma, Sylvain Runberg, Louis, Le Lombard
Drones #2, Post-Trauma, Sylvain Runberg, Louis, Le Lombard
Drones #2, Post-Trauma, Sylvain Runberg, Louis, Le Lombard

Aux dessins, Louis met superbement en images cette guerre en proposant un dessin énergique et un découpage très efficace. Le style de Louis est vif et dynamique et soutient efficacement le récit imaginé par Sylvain Runberg. L’aspect humain n’est pas oublié et Louis propose des personnages à la fois expressifs et poignants.

Post-Trauma conclut de très belle façon ce dyptique jouant sur les inquiétudes que représentent les drones. Face à la qualité du scénario et du dessin, on espère sincèrement que cette série ne restera pas sans suite.

 

Drones #2
Post-Trauma
48 pages
Sylvain Runberg – Louis
Le Lombard
Parution : 1 avril 2016

 

1 réaction sur “ Drones #2, la critique ”

  1. Ping Drones #2, le concours | une Case en plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.