Fred Tebo, dans la case… | Raowl #1

Fred Tebo, dans la case, Raowl, Dupuis

Une Case en plus vous propose de rentrer Dans la case d’un auteur de bande dessinée, qu’il soit scénariste, dessinateur ou encore coloriste. Dans la case, c’est simple, l’auteur choisit une case au sein de son dernier album, explique son choix et la décrypte pour vous.

Aujourd’hui, c’est au tour de Fred Tebo de nous faire entrer dans l’unique case des pages 10 et 11 du tout premier tome de Raowl publié chez Dupuis.

Fred Tebo, dans la case, Raowl, Dupuis” Dans le premier tome de Raowl, il y a deux histoires : une grande de 54 pages et une petite de 16 pages. La petite histoire m’a surtout servi pour présenter rapidement le personnage de Raowl tout en mettant un maximum d’actions et de vannes (dans la grande histoire, il y a un peu plus de douceur).

Avant de commencer à écrire cette petite histoire, j’avais trop envie de dessiner une baston avec un gros dragon (dans ma jeunesse, j’étais ultra fan des « livres dont vous êtes le héros »). J’avais dessiné dans un coin de mon carnet une illustration de Raowal plantant une épée dans la tête d’un dragon, en espérant trouver une histoire qui tienne la route pour pouvoir l’inclure.

Fred Tebo, dans la case, Raowl, Dupuis

Une fois l’histoire écrite dans mon petit carnet, j’ai dû pas mal retoucher mon story board pour que cette illustration tombe pile-poil sur une double page. J’ai notamment dû couper des scènes et des dialogues. Tout ce travail se fait sur ordinateur et tablette graphique avec photoshop. Pour tour dire, je m’y suis repris à plusieurs fois pour trouver la bonne position pour Raowl afin qu’il soit le plus aérien possible – avec l’idée qu’il se soit élancé du clocher ou qu’il virevolte avec les mouvements de tête du dragon – et que l’on comprenne bien qu’il est bien accroché à son épée, qui elle, est bien plantée dans le crâne de la bestiole.

Fred Tebo, dans la case, Raowl, Dupuis

Ensuite, j’agrandis mon illustration et je l’imprime sur un papier A3. Je le décalque ensuite sur un papier plus épais à l’aide d’une table lumineuse. Je bosse à fond mon crayonné d’autant que je ne suis pas à l’aise pour encrer si je n’ai pas tous les petits détails déjà dessinés… Je suis super content de ma cloche qui vient d’une photo de mes vacances.

Fred Tebo, dans la case, Raowl, Dupuis

Comme tous les détails sont faits, je peux encrer, avec plaisir, avec ma plume et mon encre de chine.

Fred Tebo, dans la case, Raowl, Dupuis

La dernière étape : je scanne ma planche, via l’ordinateur, j’apporte les retouches de dessins, et, ensuite je fais la mise en couleur.”

Fred Tebo, dans la case, Raowl, Dupuis

Nous remercions très chaleureusement Fred Tebo pour sa participation à la rubrique Dans la case. Merci aussi pour sa patience.

Retrouvez la chronique de La belle et l’affreux, le premier tome de Raowl.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.