Les géants de fer #1, la critique

Les géants de fer #1, Yvan Postel, Nast éditionsLes éditions Nats publient le premier tome des Géants de fer, une série manga Shonen créée et réalisée par Yvan Postel.

Il est dit qu´un jour, un grand guerrier arrivera… Fier, courageux et juste, il saura réveiller et commander les géants de fer.

Yvan Postel signe avec ce premier tome des Géants de fer un récit classique dans lequel un héros, fier et courageux, doit venir sauver son peuple Kalahira de la domination et de l’esclavage exercé par le peuple Zhô. L’origine des Géants de fer n’est pas des plus originale et sent fortement le réchauffé. Et pourtant, le lecteur se prend au jeu et on suit avec un certain intérêt le jeune Assélios, héros en devenir, dans sa quête pour délivrer les siens de l’oppression. Yvan Postel distille beaucoup de références à des univers connus – il n’hésite pas à reprendre le phraser de Yoda issu de Star Wars pour une grand-mère – ce qui permet d’ajouter de l’humour au récit mais a aussi tendance à brouiller les pistes et masquer les qualités scénaristiques de ce premier tome.

Graphiquement Yvan Postel a un style bien à lui, à la fois simple et dynamique qui accompagne parfaitement ses récits.

Ce premier tome des Géants de fer pêche malheureusement par son manque d’originalité. Cependant si le récit est sans réelles surprises, le lecteur se laisse au prendre au jeu du début à la fin.

 

Les géants de fer #1
200 pages
Yvan Postel
Nats Editions
Parution : 29 septembre 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.