Giorgio Albertini & Grégory Panaccione, dans la case… | Chronosquad #2

Dans la case, Giorgio Albertini, Grégory Panaccione, Chronosquad, Delcourt

une Case en plus vous propose de rentrer Dans la case d’un auteur de bande dessinée, qu’il soit scénariste, dessinateur ou encore coloriste. Dans la case, c’est simple : l’auteur choisit une case au sein de son dernier album, explique son choix et la décrypte pour vous.

Aujourd’hui, Grégory Panaccione et Giorgio Albertini vous proposent d’entrer dans la case 1 de la page 195 de Destination révolution, dernier appel, le deuxième tome de Chronosquad, édité par les éditions Delcourt.

Dans la case, Giorgio Albertini, Grégory Panaccione, Chronosquad, Delcourt

« Nous avons choisi cette case du tome 2 de Chronosquad, en faisant chacun un petit compromis. Il est très difficile de ne choisir qu’une seule case dans cette BD, car aucune ne fonctionne vraiment seule, elles font parties d’un tout, et sont liées comme des mots dans une phrase.

Donc plus que cette case, c’est toute la séquence qui nous intéresse ici. Elle se situe vers la fin de l’album.

Telonius Bloch le héros de la série et son chef  Elisabeth Penn sont en 1929, sont à bord de ce petit avion (un Blériot conçu en 1908). Du Nicaragua, ils se dirigent vers New York où ils prendront une navette temporelle pour retourner dans leur présent.

Cette case, et cette séquence, est un moment qui n’est pas fondamental pour la continuité de l’histoire, on pouvait tout à fait s’en passer par une ellipse et aller directement à leur retour au présent, mais nous avons décidé de développer ce moment. Peut-être qu’une relation est en train de naitre entre Bloch et Penn. C’est un moment dédié à eux, où le temps passe lentement à la différence de leur quotidien professionnel frénétique. Cette séquence se veut romantique et poétique. Voler au-dessus de New-York dans un si vieil avion, pratiquement construit en carton, on imagine le bruit et le tremblement de la structure de l’appareil, on imagine le New-York de l’époque, pleine d’énergie et foisonnante sous leurs pieds, l’air frais et vivifiant de l’altitude…

Dans la case, Giorgio Albertini, Grégory Panaccione, Chronosquad, DelcourtArtistiquement, on a favorisé les couleurs ocre pour toute cette séquence en atténuant les différences de couleur pour avoir un effet presque monochrome afin de donner une saveur rétro à ces images.

Sur Chronosquad, nous essayons de couvrir plusieurs genres et style narratifs : science-fiction, récit historique, enquête policière et sociale pour élargir notre spectre au maximum. Cette séquence atypique en un exemple ».

 

Merci à Giorgio Albertini et Grégory Panaccione de leur participation à notre rubrique Dans la case. Et retrouvez notre chronique de Destination révolution, Dernier appel, le deuxième tome de Chronosquad.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.