Goldorak, la critique

Cinq grands noms de la bande dessinée, Denis Bajram, Xavier Dorison, Brice Cossu, Alexis Santenac et Yoann Guillo, redonnent vie à Goldorak, la plus célèbre des séries cultes de la télévision. Son grand retour, aux éditions Kana, en fait la bande dessinée événement de cet automne. 

La guerre entre les forces de Véga et Goldorak est un lointain souvenir. Actarus et sa sœur sont repartis sur Euphor tandis qu’Alcor et Vénusia tentent de mener une vie normale. Jusqu’au jour où, issu des confins de l’espace, surgit le plus puissant des golgoths de la division ruine : Hydragon. Face à lui, les armées terriennes sont balayées et les exigences de la dernière division de Véga sidèrent la planète ; sous peine d’annihilation totale, tous les habitants du Japon ont sept jours pour quitter leur pays et laisser les forces de Véga coloniser l’archipel. Face à cet ultimatum impossible, il ne reste qu’un dernier espoir, le plus grand des géants… Goldorak. 

♫ ♪ Il traverse tout l’univers, aussi vite que la lumière. Qui est-il ? D’où vient-il ? Ce merveilleux robot des temps nouveaux ! ♫ ♪ C’est avec beaucoup de nostalgie que l’on débute la lecture de ce Goldorak, remis au goût du jour par cinq auteurs fans de la première heure de ce merveilleux robot. Et quelle claque ! Loin de proposer une simple revisite de Goldorak, Denis Bajram et Xavier Dorison se sont attachés à écrire une suite à la série télé, la suite des aventures d’Actarus et de La Patrouille des Aigles telle qu’ils l’auraient aimé à l’époque. 
Dix ans après la fin de la guerre entre les troupes de Véga et Goldorak, la paix est revenue sur Terre. Actarus et Phénicia sont retournés sur Euphor pour lui redonner vie. A la tête d’un empire, Alcor, désormais milliardaire, s’ennuie fermement. Vénusia est, quant à elle, interne en chirurgie. Ils mènent une vie calme jusqu’au jour où le plus puissant Golgoth ayant jamais été créé, l’Hydragon, surgit sur Terre… Connaissant la série du bout de leurs doigts, les scénaristes signent une formidable aventure pleine d’actions et d’émotions, tout en respectant soigneusement la série originelle. Au parfum de nostalgie, qui ravira les quarantenaires qui auront connu la série, Xavier Dorison et Denis Bajram y apportent beaucoup de modernité. L’évolution des personnages est très intéressante, notamment celle d’Actarus, un héros qui doute et s’interroge sur ses actes et sur la manière de mettre un terme définitif à cette violence. Le ton est assurément plus mature et sombre sans pour autant se départir d’une petite touche d’humour. Cet album de Goldorak est une vraie réussite. Aux 140 pages que compte le récit, s’ajoute une petite trentaine de pages passionnantes de bonus qui permettent de découvrir les coulisses de la réalisation de cet album. Un must ! 

Graphiquement, le résultat est très réussi. Fruit d’un travail à plusieurs mains, on est immédiatement embarqué dans cette aventure et on retrouve cet univers comme si on ne l’avait pas quitté. Le trait de Brice Cossu et d’Alexis Sentenac, immédiatement reconnaissable, flirte entre le design original et l’envie d’y apporter une touche de modernité, avec succès. Le scénario est très rythmé et bénéficie d’un découpage efficace qui donne la part belle aux scènes d’actions. Le tout est renforcé par la très belle mise en couleur de Yoann Guillo. 

43 ans après sa première diffusion à la télévision, Goldorak n’a pas pris une ride. Denis Bajram, Xavier Dorison, Brice Cossu, Alexis Sentenac et Yoann Guillo rendent un très bel hommage au héros de leur (notre) enfance mais aussi une suite haletante et ambitieuse. Goldorak est un album qui plaira bien entendu aux fans de la première heure mais touchera aussi facilement un nouveau public qui se régalera tout autant. Tout cela donne très envie de voir une suite à cette aventure. 

Goldorak 
180 pages 
Denis Bajram – Xavier Dorison – Brice Cossu – Alexis Santenac – Yoann Guillo 
Editions Kana 
Parution : 15 octobre 2021 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.