Hermann, Grand Prix du 43e FIBD

Hermann - Grand Prix - 43e FIBDLe nom du nouveau Grand Prix du Festival International de la Bande dessinée d’Angoulême a été dévoilé le mercredi 27 janvier.

Au terme des deux tours du vote électronique organisé au cours du mois de janvier 2016, la les auteur(e)s professionnel(le)s de BD ont désigné à la majorité des suffrages,  Hermann Grand Prix du 43e FIBD, couronnant ainsi l’une des œuvres les plus emblématiques de la bande dessinée franco-belge.

De son vrai nom Hermann Huppen, Hermann est né en Belgique à Bévercé, petit village des Ardennes proche de Liège et de la frontière allemande, le 17 juillet 1938. Dessinateur et scénariste Hermann - Grand Prix - 43e FIBD - Bernard Prince - Le Lombardautodidacte, il se lance dans la bande dessinée au milieu des années 60 en intégrant le studio Greg, où il réalise quelques récits courts dont un épisode des Belles histoires de l’Oncle Paul. Assez rapidement, en tandem avec Greg au scénario, il conçoit à partir de 1966 les série Bernard Prince pour l’hebdomadaire Tintin.

D’emblée, Hermann pose dans cette série réaliste les bases de ce qui s’imposera bientôt comme son style, sa marque : une bande dessinée physique et intense, parfois presque violente, un sens consommé des ambiances, un talent peu commun pour suggérer les matières, une énergie omniprésente.

Hermann s’essaie tour à tour à presque tous les registres, tous les sujets, avec un appétit boulimique et un égal bonheur. L’Histoire antique avec le scénariste Jean-Luc Vernal dans Jugurtha ou plus tard médiévale avec Les Tours de Bois-Maury, le western avec Comanche, sans oublier la science-fiction avec Jeremiah.

A partir des années 1990, Herman privilégie les one-shot tels que Sarajevo, On a tué Wild Bill, etc. … qui sont de plus en plus réalisé en tandem avec son fils Yves H., qui prend en charge les scénarios.

Comme le veut la coutume, Hermann est automatiquement désigné Président de la prochaine édition du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême.

Hermann - Grand Prix - 43e FIBD - Les Tours de Bois Mauty - Glénat

Pour en savoir plus sur Hermann et découvrir l’ensemble de sa bibliographie, rendez-vous sur son site Internet.

 

1 réaction sur “ Hermann, Grand Prix du 43e FIBD ”

  1. Ping Old Pa Anderson, la critique | une Case en plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.