Infinity 8 #3, la critique

Infinity 8 #3, L'évangile selon Emma, Rue de Sèvres, Trondheim, Balez, VehlmannL’aventure Infinity 8 se poursuit avec la publication de L’évangile selon Emma, le troisième tome de la série, avec cette fois-ci Lewis Trondheim, Fabien Vehlmann et Olivier Balez aux commandes.

Reboot à bord de l’Infinity 8 ! Détournées de leur mission pour sauver le vaisseau au bord de la destruction, Yoko Keren et Stella Moonkicker ont malgré tout rapporté de leur exploration des informations cruciales : Kornaliens nécrophages et aspirants nazis sont désormais neutralisés ; le champ est libre pour activer une nouvelle trame temporelle et un nouvel agent.
Ce sera le Marshall Emma Ô-Mara: pacifiste, pieuse, respectueuse de la hiérarchie et des traditions, cette véritable légende des forces de l’ordre qui puise sa détermination et sa redoutable efficacité dans sa foi. Mais les convictions les plus sincères sont parfois les plus dangereuses…Sous sa couverture d’agent irréprochable, Emma attend son heure : à la 3e boucle, elle le sait, le Capitaine la choisira pour la procédure 8. Alors elle fera ce qu’elle doit pour empêcher le prochain reboot. Car cette trame temporelle doit rester la dernière : quelque part parmi les sépultures se trouve le dernier évangile de Tholman, le fragment manquant d’écriture sacrée qui unira enfin les adeptes du prophète et mettra fin à la Guerre Sainte. Mais la nécropole regorge de trésors et les pilleurs de tombes auxquels Emma s’est associée pour financer son expédition ont leurs propres motivations.

Toujours confrontée à la présence d’une nécropole géante, l’Infinity 8 lance une troisième boucle temporelle. L’enquête est menée cette fois-ci par le Marshall Emma Ô-Mara qui contre toute attente va tout faire pour mettre fin au reboot. Accompagné pour ce troisième tome par Fabien Vehlmann, Lewis Trondheim signe un scénario original où règne une certaine tension du début à la fin. Les scénaristes surprennent le lecteur en faisant du Marshall Ô-Mara un agent double qui, dirigé par ses convictions religieuses, va tout tenter pour découvrir dans la nécropole le fragment manquant d’une écriture sacrée. Le récit de L’évangile selon Emma est plus sombre et plus philosophique que les précédents albums et l’humour y est malheureusement nettement moins présent. Bénéficiant d’un démarrage sur les chapeaux de roues, le récit s’essouffle au fur et à mesure de l’avancée de l’aventure, ce qui, ajouté au ton moins léger de ce tome 3, aurait tendance à perdre certain lecteur en route.

Infinity 8 #3, L’évangile selon Emma, Rue de Sèvres, Trondheim, Balez, Vehlmann
infinity8-t3-pf
Infinity 8 #3, L’évangile selon Emma, Rue de Sèvres, Trondheim, Balez, Vehlmann
Infinity 8 #3, L’évangile selon Emma, Rue de Sèvres, Trondheim, Balez, Vehlmann
Infinity 8 #3, L’évangile selon Emma, Rue de Sèvres, Trondheim, Balez, Vehlmann
Infinity 8 #3, L’évangile selon Emma, Rue de Sèvres, Trondheim, Balez, Vehlmann

C’est Olivier Balez qui signe les dessins de cette troisième aventure à bord de l’Infinity 8. Le style graphique du dessinateur, assez vintage, séduit mais est également plus sombre et moins humoristique que les précédents albums. Grâce au scénario de Lewis Trondheim et Fabien Vehlmann, Olivier Balez s’amuse à confectionner de multitudes tenues pour l’héroïne et propose des décors variés.

L’évangile selon Emma est une aventure originale qui surprendra le lecteur des précédents albums d’Infinity 8 avec un ton moins léger et moins drôle.

 

Infitity 8 #3
L’évangile selon Emma
90 pages
Lewis Trondheim – Fabien Vehlmann – Olivier Balez
Rue de Sèvres
Parution : 15 mars 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.