Jamais, la critique

Jamais, Bruno Duhamel, Grand AngleBruno Duhamel nous propose, aux éditions Grand Angle, Jamais, une bande dessinée légère qui mêle humour et sérieux, au travers de sujets d’actualité.

Troumesnil, Côte d’Albâtre, Normandie. La falaise, grignotée par la mer et le vent, recule inexorablement de plus d’un mètre chaque année, emportant avec elle les habitations côtières. Le maire du village parvient pourtant, tant bien que mal, à en protéger les habitants les plus menacés. Tous sauf une, qui résiste encore et toujours à l’autorité municipale. Madeleine, 95 ans, refuse de voir le danger. Et pour cause. Madeleine est aveugle de naissance.

Jamais est une lecture drôle, qui fait sourire, tout en traitant de sujets importants comme le deuil, la solitude, le handicap, le réchauffement climatique, les catastrophes naturelles, les conflits humains ou encore l’autorité avec humour, finesse, sans gravité, tout en légèreté. On aime retrouver notre Normandie, ses côtes, ses falaises, sa météo pluvieuse, son décor verdoyant et aussi l’esprit de ses petits villages où tout le monde se connait, s’observe, se parle…ou pas. Madeleine est une petite bonne femme têtue, obstinée, insolente, un poil farfelue qui se révèle touchante, attachante et très drôle avec un cynisme qui lui est propre. Les autres personnages qui se frottent à elle en font l’expérience pour le plus grand bonheur des lecteurs.

Jamais, Bruno Duhamel, Grand Angle
Jamais, Bruno Duhamel, Grand Angle
Jamais, Bruno Duhamel, Grand Angle
Jamais, Bruno Duhamel, Grand Angle
Jamais, Bruno Duhamel, Grand Angle
Jamais, Bruno Duhamel, Grand Angle

Le dessin est plaisant, simple, coloré et soutient le ton de la bande dessinée à la fois sérieux, léger et humoristique. Au delà de personnages aux caractères bien trempés, Bruno Duhamel campe à merveille cette Normandie avec ses falaises et ses plages de galets si typiques.

Au final, Jamais est une bande dessinée est savoureuse et pleine de tendresse dans laquelle Madeleine est une résistante qui en fait voir de toutes les couleurs à son voisinage. C’est un personnage fort et touchant auquel on s’attache immanquablement au fur et à mesure du récit.

Jamais
54 pages
Bruno Duhamel
Grand Angle
Parution : 10 janvier 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *