Jean Doux et le mystère de la disquette molle, la critique

Jean Doux et le mystère de la disquette molle, Delcourt, Philippe ValetteAvec Jean Doux et le mystère de la disquette molle, Philippe Valette s’amuse en proposant une enquête policière étonnante qui se déroule en plein milieu bureaucratique.

L’histoire se déroule dans une petite entreprise spécialisée dans les broyeuses à papier qui vient de se faire racheter, le matin même, par un gros concurrent. L’aventure commence lorsque Jean Doux fait cette découverte mystérieuse : une mallette contenant une disquette molle dans le faux-plafond du débarras. Après avoir mis sa collègue dans la confidence à la cantine, ils décident d’enquêter.

Cet album est un véritable ovni, dans le bon sens du terme, qui embarque le lecteur au cœur d’une aventure totalement folle. Philippe Valette imagine une enquête policière atypique dans un cadre qui l’est tout autant, le monde du travail dans les années 90. Il ose mixer deux univers assez éloignés, et le pari est absolument réussi. Jean Doux vit une véritable journée de merde à son boulot, mais il finit par faire une découverte qui va bouleverser toute sa vie, une disquette molle… Il faut bien avouer que, de prime abord, l’histoire de ce Jean Doux, dans un univers bureau qui ne fait pas forcément rêver, est assez improbable, et pourtant on ne peut s’empêcher d’être captivé, de la première à la dernière page, par cette aventure originale complètement rocambolesque pleine de rebondissements et d’humour. L’humour est présent jusque dans les dialogues et l’auteur s’est amusé à pousser la chose un peu plus loin encore en nommant tous ces personnages Jean quelque chose ou Jeanne pour les dames…

Jean Doux et le mystère de la disquette molle, Delcourt, Philippe Valette
Jean Doux et le mystère de la disquette molle, Delcourt, Philippe Valette
Jean Doux et le mystère de la disquette molle, Delcourt, Philippe Valette
Jean Doux et le mystère de la disquette molle, Delcourt, Philippe Valette
Jean Doux et le mystère de la disquette molle, Delcourt, Philippe Valette

Graphiquement, Philippe Valette a opté pour un travail tout numérique. Les dessins ne sont certes pas révolutionnaires et pas forcément très expressifs, mais ils accompagnent parfaitement ce récit ancré dans les années 90. L’auteur propose, de plus, quelques petites trouvailles graphiques telles que l’escalade d’une montagne de tiroirs ou le passage secret sous plusieurs épaisseurs de moquettes, qui valent le détour à elles seules.

Venant tout juste de recevoir le Prix Landernau 2017 des mains de Michel-Edouard Leclerc et Juanjo Guarnido, Jean Doux et le mystère de la disquette molle est un album original qui vaut le détour.

 

 

Jean Doux et le mystère de la disquette molle
304 pages
Philippe Valette
Delcourt
Parution : 25 janvier 2017

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.