Jésus Alonso, dans la case…

Jesus Alonso, Dans la case, les dalton, EP éditions

une Case en plus vous propose de rentrer Dans la case d’un auteur de bande dessinée, qu’il soit scénariste, dessinateur ou encore coloriste. Dans la case, c’est simple : l’auteur choisit une case au sein de son dernier album, explique son choix et la décrypte pour vous.

Aujourd’hui, Jésus Alonso vous propose d’entrer dans la case… 1 de la page 7 du premier tome des Dalton qu’il a réalisé avec Olivier Visonneau chez EP Editions.

Les Dalton, Olivier Visonneau, EP Editions, dans la case

 » J’ai choisi cette case car il s’agit de la première case que j’ai dessiné pour ce projet. Elle faisait, en effet, partie de la page test que j’ai réalisé pour définir le style global de l’album.

Au tout début, je me suis senti à la fois excité et dans la retenu. Je voulais vraiment dessiner un western et les références existantes, passées et actuelles, ont mises beaucoup de pression sur mes épaules.

Les Dalton, Olivier Visonneau, EP Editions, dans la case

 

Quand j’ai dessiné la toute première version de cette case, je voulais évoquer le froid, la gravité et la solitude de l’instant présent avec un plan légèrement incliné, et les traces lointaines de fumée qui monte depuis le toit de la maison.

J’ai réalisé deux versions différentes de cette case avec des variations d’encre et de couleurs.

pagina-prueba1
pagina-prueba2
pagina-prueba3
pagina-prueba4

Un problème est apparu quand mon éditeur, Pierre Paquet, m’a lancé ces mots que personne ne souhaite vraiment entendre : « Je sais que tu peux faire encore mieux ». Pour dire vrai, j’étais tout à fait d’accord avec lui, il avait raison.

Je ne m’étais jamais senti à l’aise en dessinant cette page. J’ai donc décidé de repartir de la première idée et de la pousser plus loin. J’ai même essayé de la rendre plus « cartoon » afin de briser cette rigidité avec laquelle j’avais des problèmes.

pagina-prueba5
pagina-prueba6

J’ai finalement choisi de changer complétement mon fusil d’épaule et de rendre cette case plus directe et plus descriptive. De cette manière la case fonctionne bien mieux. C’est ainsi que j’ai développé mon style graphique vis-à-vis de ce récit et ai ainsi dévelpoppé mes propres solutions aux problèmes que je pourrais rencontrer les pages suivantes.

Cette case a définitivement déterminé le style pour le reste de l’album. »

 

Merci à Jésus Alonso pour sa participation à notre rubrique Dans la case.
Et retrouvez notre chronique du premier tome des Dalton d’Olivier Visonneau et Jésus Alonso.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.