La BD est Charlie

La BD est CharlieDu mercredi 7 janvier au vendredi 9 janvier 2015, la France a fait l’objet d’une une série d’attentats où dix-sept personnes sont mortes, dont plusieurs artistes et collaborateurs de Charlie Hebdo.

Parce qu’un dessin vaut mieux qu’un long discours, des dessinateurs de presse et des auteurs de bandes dessinées ont réagi de manière spontanée à ces attentats en publiant des dessins pour la liberté d’expression.

Ces dessins, 183 exactement, sont rassemblés dans un livre La BD est Charlie. Cet ouvrage est un formidable témoignage de la solidarité artistique que cette tragédie a suscitée.

Conçu à l’initiative du groupe Bande dessinée du Syndicat national de l’édition (SNE) et ouvert à la participation de tous les éditeurs volontaires, La BD est Charlie est réalisé au profit des familles des dix-sept victimes des attentats, auxquelles sera reversée l’intégralité des bénéfices.

Des centaines d’auteurs se sont mobilisés et ont proposé leurs dessins. La BD est Charlie est  publiée conjointement et solidairement par les maisons d’édition de bande dessinée françaises et belges qui ont travaillé gracieusement. Dessinateurs, éditeurs et diffuseurs ont offert leurs droits et leurs services ; imprimeurs, papetiers et distributeurs ont travaillé à prix coûtant ; les libraires, enfin, ont tous reçu la même remise, minorée.

La BD est Charlie - Dessin de James

Malheureusement, toutes les contributions n’ont pu être publiées dans le livre . Celles-ci sont dès à présent disponibles dans deux albums de la page Facebook du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême :

Album 1 : http://on.fb.me/1xoiTcR
Album 2 : http://on.fb.me/1IJCdI8

L’ouvrage, tiré à 100 000 exemplaires, sera disponible en avant-première à Angoulême sur les stands éditeurs et à partir du 5 février en librairies.

 

La BD est Charlie
Parution : 5 février 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.