La parole du muet #1, la critique

La parole du muet #1, Le géant et l'effeuilleuse, Bamboo, Laurent Galandon, Frédéric BlierAvec La parole du muet, Laurent Galandon et Frédéric Blier plongent le lecteur dans l’univers du cinéma des années 20.

Parce qu’il se sent mal aimé dans sa famille, Célestin quitte sa province pour la Capitale où il espère bien réaliser son rêve d’enfance : faire du cinéma ! Mais lorsqu’on n’est qu’un obscur clerc de notaire, sans référence ni connaissances, un tel projet s’avère ardu. Malgré les conseils de son ami, Anatole Fortevoix, ancien bonimenteur, aujourd’hui directeur d’une salle de cinéma, qui l’incite vivement à retourner œuvrer dans l’office notarial paternel, Célestin trouve une place d’assistant décorateur dans un studio. Un premier pas qui galvanise suffisamment l’apprenti réalisateur pour que, de rencontres inattendues en situations burlesques, il s’engage sur des chemins de traverse, bien décidé à transformer son rêve en réalité…

Laurent Galandon signe un scénario original qui plonge le lecteur au cœur du cinéma des années 20. Dans cet univers en pleine mutation, qui laisse apparaître les prémices du cinéma parlant, Célestin Noirt, file de notaire en province, décide de tout quitter pour vivre son rêve et faire du cinéma. Au-delà du choix de placer son histoire dans cet univers du cinéma, synonyme du rêve et de l’imaginaire, le scénario de Laurent Galandon est très humain. Le personnage de Célestin, de prime abord sans grande personnalité, s’avère très émouvant et très attachant. Il est si passionné par le cinéma qu’il va tout mettre en œuvre pour réaliser son rêve et faire la rencontre de Constance Giono, une artiste pleine de mystère.

La parole du muet #1, Le géant et l’effeuilleuse, Bamboo, Laurent Galandon, Frédéric Blier
La parole du muet #1, Le géant et l’effeuilleuse, Bamboo, Laurent Galandon, Frédéric Blier
La parole du muet #1, Le géant et l’effeuilleuse, Bamboo, Laurent Galandon, Frédéric Blier
La parole du muet #1, Le géant et l’effeuilleuse, Bamboo, Laurent Galandon, Frédéric Blier
La parole du muet #1, Le géant et l’effeuilleuse, Bamboo, Laurent Galandon, Frédéric Blier

Graphiquement, les dessins de Frédéric Blier sont très beaux. Dans un style parfaitement adapté pour représenter l’univers du cinéma des années 20, Frédéric Blier retranscrit de belle manière le caractère et les émotions des personnages créés par Laurent Galandon.

Que vous soyez cinéphile ou non, ce premier tome de La parole du muet est très réussi. L’album allie un récit humain et très documenté sur le cinéma des années 20 en mutation.

 

La parole du muet #1
Le géant et l’effeuilleuse
46 pages
Laurent Galandon – Fréderic Blier
Bamboo
Parution : 06 avril 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.