Lastman #9, la critique

Lastman #9, Casterman, Salanville, Balak, Bastien VivesLes éditions Casterman publient le 9ème album de Lastman, une parution toujours très attendue par les fans.

L’ère du nouvel Âge Sombre arrive, et rien ne sera plus jamais comme avant. Hors de contrôle, Gregorio sème le chaos chez les Aigles Rouges. Mayor Katana accueille la nouvelle et les survivants du carnage dans son Paxtown idyllique, où Cristo Canyon fait régner la justice dans l’ombre. Mais dans la Vallée des Rois, sur ordre du roi Virgil, un mystérieux sorcier fait revenir les âmes des chevaliers de la garde royale.

Avec un deuxième album publié la même année les fans de Lastman ont de quoi être heureux. Les auteurs signent une suite tout aussi captivante et explosive que les précédents albums. Les Aigles Rouges désormais anéantis, Bastien Vivès et Michael Salanville ouvrent une nouvelle ère, celle de l’Age Sombre annoncée dans le livre sacré de la Vallée des Rois. À l’image de Tomie Katana, Elorna et Cristo, les héroïnes sont toujours sur le devant de la scène, comme depuis le début de ce nouveau cycle, et laissent Adrian et Richard Aldana en retrait… Ce 9ème album apporte son lot de rebondissements et de bonnes bastons au travers d’un récit une nouvelle fois à couper le souffle. Le lecteur va de surprise en surprise avec de nouvelles révélations permettant aux auteurs de se réinventer sans cesse…

Lastman #9, Casterman, Salanville, Balak, Bastien Vives

Graphiquement, ce neuvième album est dans la lignée des précédents, à savoir impeccable. Balak se fait plaisir en dessinant les héroïnes sous leurs meilleurs jours pour le plaisir des lecteurs masculins. Beau, fluide et rythmé, le lecteur en prend plein les yeux à chaque page.

Le nouvel album est captivant et offre de nombreux rebondissements et perspectives d’évolutions intéressantes. Comme les précédents, c’est génial et il est difficile de lâcher l’album avant de l’avoir terminé. Alors on attend gentiment et avec impatience la suite…

 

 Lastman #9
216 pages
Balak – Michael Sanlaville – Bastin Vivès
Casterman
Parution : 26 octobre 2016

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.