Laurent Astier, dans la case…

Comment faire fortune en juin 1940 - Astier - Dorison - Nury - éditons Casterman - Dans la case de Laurent Astier

une Case en plus vous propose de rentrer Dans la case d’un auteur de bande dessinée, qu’il soit scénariste, dessinateur ou encore coloriste. Dans la case, c’est simple : l’auteur choisit une case au sein de son dernier album, explique son choix et la décrypte pour vous.

Laurent Astier vous propose d’entrer dans la case… de Comment faire fortune en juin 1940, album one-shot réalisé avec Xavier Dorison et Fabien Nury.

Le dessinateur vous dévoile la conception de la case représentant le pont de Meung, située sur une double page de l’album.

Comment faire fortune en juin 1940 - Astier - Dorison - Nury - éditons Casterman - Dans la case de Laurent Astier

“Cette image est une des premières qui m’est venue pour le projet. Ce pont majestueux enjambant la Loire et qui allait bientôt sauter pour stopper l’avancée allemande. C’est le point central de l’histoire. Et le début d’une des plus grandes scènes d’action de l’album.”

Comment faire fortune en juin 1940 - Astier - Dorison - Nury - éditons Casterman - Dans la case de Laurent Astier
Story board – Version 1

 

Comment faire fortune en juin 1940 - Astier - Dorison - Nury - éditons Casterman - Dans la case de Laurent Astier
Story board – Version 2

“Et c’est aussi la première chose qu’il m’a fallu dessiner. Le tout premier décor. Fabien et Xavier m’avait donné cette page de scénario à illustrer. Je crois que c’est parce que c’était une des plus complexes. Pour savoir comment j’allais m’en sortir. En plus, je n’avais qu’une seule page. Alors qu’il fallait déployer ce décor, qu’il devienne un vrai personnage de l’histoire. Je le savais, je le sentais, mais je voulais répondre à leur demande. J’aime bien quand on me met au défi.”

Comment faire fortune en juin 1940 - Astier - Dorison - Nury - éditons Casterman - Dans la case de Laurent Astier
Premier essai sur une page

“Plus tard, lors d’une séance de travail, Fabien m’a même demandé si ça servait vraiment d’avoir ce décor en fond de page. S’il ne fallait pas le mettre dans une case, le couper un peu… C’est une des rares fois où je suis resté arc-bouté sur ma conviction profonde qu’il ne fallait rien changé. Je savais que ça allait être un point d’orgue de l’histoire, une balise importante. Lors des différentes versions de réécriture de cette double-page et de story-board, le décor a bougé mais il est resté intact.”

Comment faire fortune en juin 1940 - Astier - Dorison - Nury - éditons Casterman - Dans la case de Laurent Astier
Version finale de la double page

 

Merci à Laurent Astier pour sa participation.
Et retrouvez la chronique de Comment faire fortune en juin 1940.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.