Le grand méchant renard, la critique

Le grand méchant renard - Benjamin Renner - DelcourtBenjamin Renner, coréalisateur du film d’animation Ernest et Célestine, signe Le grand méchant renard publié par les éditions Delcourt.

Face à un lapin idiot, un cochon jardinier, un chien paresseux et une poule caractérielle, un renard chétif tente de trouver sa place en tant que grand prédateur. Devant l’absence d’efficacité de ses méthodes, il développe une nouvelle stratégie. Sa solution : voler des œufs, élever les poussins, les effrayer et les croquer. Mais le plan tourne au vinaigre lorsque le renard se découvre un instinct maternel…

Benjamin Renner raconte l’histoire d’un renard looser qui ne parvient pas à se faire respecter comme le digne prédateur qu’il se doit d’être… si bien que toute la basse-cour, tant les poules que le chien de garde, se moque ouvertement de lui lorsqu’il vient dans le poulailler chercher sa pitance. En nous racontant l’histoire d’un renard totalement incompétent, obliger de voler des œufs pour pouvoir espérer se nourrir une fois qu’ils auront éclos, Benjamin Renner nous livre un récit très dôle, ubuesque et mais aussi très subtile. Habilement, il évoque le besoin de trouver sa place dans la société et la maternité… Les situations s’enchaînent à bon rythme et sont plus drôles les unes que les autres. La galerie des personnages est hilarante et on s’attache forcément à ce renard plein de bonne volonté et à cette histoire décalée mais finalement assez poétique.

Le grand méchant renard - Benjamin Renner - Delcourt

Graphiquement, Benjamin Renner a choisi d’illustrer son récit è travers un découpage sans bordure autour des cases, ce qui apporte beaucoup de légèreté et de fraicheur au récit. De plus, le dessin de Benjamin Renner est absolument magnifique, énergique et plein de vie, précis et très expressif. En plus des dialogues bien sentis, on rigole de toute la palette d’expressions que le dessinateur offre au renard… Superbe !

Le grand méchant renard est une excellente BD mais aussi une très belle surprise qu’une Case en plus ne saurait trop vous conseiller de dévorer !

Par ailleurs, on vous recommande fortement de lire aussi le génial turbo média qui a été créé par l’auteur pour la sortie de l’album papier. C’est juste magique !

 

Le grand méchant renard
Benjamin Renner
Delcourt
Collection Shampooing
Parution : 21 janvier 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

2 réactions au sujet de « Le grand méchant renard, la critique »

  1. Ping Le Grand Méchant Renard débarque au cinéma | une Case en plus

  2. Ping 43e FIBD, le palmarès officiel | une Case en plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *