Le Pouvoir des Innocents, Car l’enfer est ici #2, la critique

Le pouvoir des innocents, car l'enfer est ici T2Car l’enfer est ici – Luc Brunschwig, Laurent Hirn et David Nouhaud, livrent la suite tant attendue du Pouvoir des Innocents chez Futuropolis. Les cinq premiers tomes étaient parus aux Editions Delcourt. Car l’enfer est ici est le second tome d’un cycle qui en comportera 6.

Accusé à tort d’avoir assassiné 508 personnes, dont le charismatique boxeur Steve Providence, Joshua Logan s’est rendu à la police. Il veut un procès équitable. Pour prouver son innocence, il compte bien révéler le complot dont Jessica Ruppert a bénéficié pour parvenir à la tête de la mairie de New York. Celle-ci a déjà fort à faire avec des forces d’opposition, dont celles issues des rangs Républicains, qui se montrent très actives pour dénoncer sa politique sociale et humaniste.
Ce tome 2 retrace la journée du 4 septembre 1999. L’avocat de Logan, cloué au fond de son lit, après s’être fait attaquer, continue de travailler à sa défense. Il est aidé par un ami journaliste, qui multiplie les rencontres, et fouille dans le passé de Logan. Prouver l’innocence de celui-ci apparaît comme une mission de plus en plus impossible, d’autant que dans l’ombre, les vrais criminels brouillent les pistes et réduisent au silence les témoins de leurs massacres…

Ce second tome est une vraie merveille. Au scénario, on retrouve tout le talent de Luc Brunschwig qui signe donc la suite du formidable Pouvoir des innocents. Il s’agit d’un récit palpitant et très efficace où la pression s’intensifie à chaque page.

Car l’enfer est ici prend un tournant plus juridique qui n’est pas sans déplaire. Luc Brunschwig nous plonge avec brio dans le combat judiciaire de Logan qui a décidé de se rendre. Un combat parsemé de manipulations politiques. L’auteur livre un thriller socio-politique intense et surtout très addictif. Il nous ouvre les portes du passé de Logan – comment il s’est évadé de prison, son lien avec Amy ou encore son engagement au Viêt-Nam –  afin d’aider le lecteur à discerner le vrai du faux. Car c’est ici que réside la force du scénario de Luc Brunschwig : laisser au lecteur la possibilité de choisir son camp.

Pouvoir des innocents, car l'enfer est ici T2, Planche 1

C’est David Nouhaud qui signe les dessins de ce second cycle. Et sa prestation est excellente. Epaulé par Laurent Hirn (dessinateur du premier cycle) au story-board, David Nouhaud est dans la continuité du travail de Hirn tout en apportant sa propre patte. Son dessin réaliste et son découpage collent parfaitement aux propos du scénariste. Epoustouflant.

Le pouvoir des innocents, Car l’enfer est Ici T2 est le genre de BD passionnante et addictive dont on aimerait que la lecture ne s’arrête jamais. On s’arrête sur chaque détail pour être certain de n’avoir rien manqué, mais surtout pour retarder l’échéance de la fermeture de l’album le plus tard possible tant l’intrigue est captivante…

Dans la lignée du 1er cycle, le T2 de Car l’enfer est ici est une excellente BD, envoutante, passionnante et addictive. Un must à lire absolument !!

 

Nouvelle maquette !
Les auteurs ont enfin obtenu l’autorisation des Editions Delcourt (éditeur du 1er cycle) de reprendre le nom original de la série « Le Pourvoir des Innocents ». La maquette a été revue en conséquence et gagne en clarté ou plutôt en cohérence. Il est désormais plus aisé pour les lecteurs d’établir le lien entre les deux cycles.
Grâce à cette « refonte », on peut espérer un plus grand nombre de lecteurs pour cette suite dont les ventes du premier tome auraient été faibles.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.