Le Roy des ribauds #1, la critique‏

Le Rpy des ribauds - Akileos - Ronan Toulhoat - Vincent BrugeasVincent Brugeas et Ronan Toulhoat se lancent, avec Le Roy des ribauds, dans un récit policier historique à l’époque moyenâgeuse.

Bien qu’étant de basse extraction, celui que l’on appelle Le Triste Sire est un des personnages les plus craints et respectés du royaume. Officiellement, il ne sert que la cause de son souverain, le roi Philippe Auguste, dont il assure la garde rapprochée. Mais dans l’ombre, appuyé par ses redoutables espions et hommes de main, les Ribauds, il surveille, manipule et, parfois, élimine ceux qui se mettent en travers de son chemin, dans les bas-fonds aussi bien qu’à la cour. Mais au cœur de l’hiver 1194, en assassinant sauvagement un commerçant bordelais, il va commettre une erreur qui pourrait le mener à sa perte. En effet, le lendemain de son acte, il apprend de la bouche du roi que ce commerçant était l’un de ses espions, chargé de déjouer une tentative d’assassinat. Il est alors missionné par le souverain pour retrouver les «assassins» du commerçant aquitain.

Ce premier volume du Roy des ribauds entraîne le lecteur au cœur d’un Paris moyenâgeux à l’époque du roi Philippe Auguste. Vincent Brugeas, au cours d’un récit efficace et très rythmé, peint une époque où la violence et les complots sont légions. Dès les premières pages, le lecteur est immédiatement immergé dans cette ambiance violente où l’on s’entretue à l’angle d’une ruelle. Les rapports de force entre les différents protagonistes créent une tension forte au récit amplifiée par les nombreux complots et manipulations.
De plus, le scénario de Vincent Brugeas repose une documentation historique solide, même si l’influence du Triste Sire par rapport au roi semble trop importante, qui apporte beaucoup de véracité au récit. Ce premier album livre une intrigue captivante et haletante de la première à la dernière page.

Le Rpy des ribauds - Akileos - Ronan Toulhoat - Vincent Brugeas

Graphiquement, Ronan Toulhoat représente un Paris moyenâgeux plus vrai que nature, avec ses lieux populaires plus ou moins fréquentables, dans lesquels le lecteur se retrouve immergé de façon très réaliste. Les personnages sont aussi plus vrais que natures et leurs visages et attitudes sont très expressifs. Enfin, le découpage des pages apporte beaucoup de rythme au récit et les jeux de lumières, habillement travaillés, retranscrivent superbement cette ambiance médiévale, sombre et violente à la fois. Magnifique !

Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat signent un récit passionnant et captivant dans un univers machiavélique à souhait. On ne saurait que trop vous recommander cet ouvrage !

 

Le Roy des ribauds #1
Livre 1
Ronan Toulhoat – Vincent Brugeas
Akileos
Parution : 5 février 2015

1 réaction sur “ Le Roy des ribauds #1, la critique‏ ”

  1. Ping Le Roy des Ribauds #3, la critique | une Case en plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.