Les 5 Terres #2, la critique

Les 5 Terres 2, Quelqu'un de vivant, Delcourt

Quelques mois à peine après la parution de De toutes nos forces, le premier tome des 5 Terres, Lewelyn et Jérôme Lereculey poursuivent leur ambitieuse saga avec la parution du tome 2, Quelqu’un de vivant, toujours aux éditions Delcourt.

Rien ne va plus au royaume des félins. Le roi est mort. Mileria est morte, poignardée par son propre père, et ses secrets sont morts avec elle. Astrelia est la seule à comprendre ce qui s’est passé et n’a de cesse de découvrir qui a trahi sa soeur aînée. Mais elle n’est plus en position de force, car ce sont ses cousins qui font désormais la loi à Angleon : Hirus, l’aîné, successeur désigné du Roi, Moron, son frère en quête d’affirmation, et le discret Mederion. Trois frères moins unis qu’ils n’en ont l’air…

Alors que le lecteur s’était à peine remis du choc (très agréable) et du plaisir que nous avait procuré la lecture du premier tome des 5 terres, les éditions Delcourt publient d’ores et déjà la suite de cette saga avec le tome 2, Quelqu’un de vivant. Avec ce deuxième tome, tout aussi passionnant et captivant, on prend encore une grosse claque. La narration du trio de scénaristes Lewelyn est toujours aussi fluide et rythmée alors que l’univers se complexifie un peu plus et que la galerie déjà importante de personnages s’enrichit de nouveaux individus… même si les auteurs s’attachent tout de même à faire un peu de ménage. Le récit est extrêmement bien construit et il est surtout très digeste grâce à un travail incroyable des scénaristes pour rendre toutes les imbrications et implications aisément compréhensibles. L’intrigue gagne aussi en profondeur et se densifie tout en conservant évidemment son lot de complots, de surprises et de rebondissements inhérents à la conquête du pouvoir. On a réellement l’impression que tout semble possible et qu’aucun personnage n’est à l’abri d’un disparition soudaine…

Graphiquement, Jérôme Lereculey, seul aux commandes, embarque le lecteur dans un univers médiéval aux décors très riche. Il participe grandement à la fluidité du récit en proposant une mise en scène et un découpage précis, efficace et clair. Jérôme Lereculey impressionne par sa facilité à représenter tous les personnages imaginés par les scénaristes même si parfois il est un peu difficile de bien différencier les tigres des lions. Soigné et expressifs !

Lewelyn et Jérôme Lereculey continuent de nous bluffer avec Les 5 terres. Ce deuxième tome est tout aussi passionnant et captivant que le premier. L’intrigue prend de l’ampleur et les jeux de pouvoirs se révèlent bien plus complexes qu’au premier abord. Dire que l’on avait hésité à plonger dans cette nouvelle série… Si la qualité reste au rendez-vous, cette saga va être une tuerie !  Rendez-vous en avril pour la suite…

Les 5 Terres #2
Quelqu’un de vivant

56 pages
Lewelyn (i.e. David Chauvel, Andoryss et Patrick Wong) – Jérôme Lereculey
Editions Delcourt
Parution : 8 janvier 2020

1 réaction sur “ Les 5 Terres #2, la critique ”

  1. Ping Les 5 terres #4, la critique | une Case en plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.