Les 5 terres #4, la critique

Après De toutes mes forces, Quelqu’un de vivant et L’amour d’un imbécile, Lewelyn (i.e. David Chauvel, Andoryss et Patrick Wong) et Jérôme Lereculey poursuivent leur fantastique saga médiévale avec La même férocité, le quatrième tome des 5 Terres

Le putsch fomenté par les lions a été réprimé dans le sang. Le roi Mederion et Terys, son ombre, incarnent un renouveau qui entend en finir avec les rivalités entre races. Pour les activistes étudiants qui veulent mettre à bas la monarchie, c’est une occasion en or. Une fois de plus, les intrigues politiques sont au cœur de la vie d’Angleon, tandis que loin du trône, chacun, qu’il soit otage, mercenaire, garde du corps ou enquêteur, œuvre à son propre destin… 

Alors que le coup d’état de Lyrio a échoué, le jeune Mederion reste au pouvoir et s’allie avec Terys, nouvelle ombre du Roi, pour régner sans partage sur le royaume d’Angleon… Si du côté du trône apparaît une certaine accalmie, c’est du côté de la rue, et plus particulièrement des étudiants, que monte la révolte qui pourrait, de nouveau, faire vaciller le pouvoir… La même férocité est en apparence un album plus calme et, sans doute, moins surprenant que les précédents. En apparence seulement, car force est de constater que les scénaristes livrent un album riche et ne laissent aucun répit au lecteur qui voit avancer les principales intrigues de ce premier cycle. On découvre également un jeune Roi bien plus malin et surtout plus cruel que ne le laissaient envisager les albums précédents. Sans sourciller, Mederion exerce son pouvoir d’une main ferme et intransigeante. Bien évidemment, complots, trahisons et coups bas s’enchaînent et tiennent le lecteur en haleine. A ce sujet, le final est une nouvelle fois tonitruant et promet une suite aux 5 Terres des plus réjouissantes. 

Le dessin de Jérôme Lereculey est toujours aussi nickel. Maitrisé. Quelle efficacité que de maintenir une telle qualité dans les dessins en sortant un album tous les 6 mois. Le dessinateur, toujours accompagné par Lucyd et Diane Fayolle à l’encrage et Dimitri Martinos aux couleurs, propose des décors riches et variés sans oublier les nombreux personnages, toujours parfaitement reconnaissables les uns des autres, très expressifs.  

Album après album, l’incroyable saga médiévale des 5 terres continue d’embarquer le lecteur dans une fresque aussi passionnante que captivante. Dans ce quatrième tome, Lewelyn et Jérôme Lereculey ont minimisé les coups de théâtre impressionnants pour mieux installer sur le trône le jeune Mederion qui impose sa politique d’une main de fer. Toutefois, les auteurs en ont sous le coude comme le démontre les dernières pages de La même férocité… Vivement la suite ! 

Les 5 Terres #4
La même férocité

56 pages 
Lewelyn (i.e. David Chauvel, Andoryss et Patrick Wong) – Jérôme Lereculey 
Editions Delcourt 
Parution : 30 septembre 2020 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.