Les aventures de Lucky Luke #7, la critique

Les nouvelles aventures de Lucky Luke 7, La Terre Promise, Jul, Achdé, DargaudLe plus célèbre des cowboy solitaire est de retour avec La Terre Promise, 7ème tome des nouvelles aventures de Lucky Luke signée par un nouveau duo d’auteurs, Jul et Achdé.

Lucky Luke doit escorter toute une famille de juifs d’Europe de l’Est à peine débarqués du bateau à Saint Louis jusqu’aux confins de l’Ouest sauvage ! Jusqu’alors, l’homme qui tire plus vite que son ombre avait déjà côtoyé de sacrés originaux. Un prince russe dans Le Grand Duc, un aristocrate anglais dans Le Pied-Tendre, un psychanalyste viennois dans La Guérison des Dalton… Mais lorsque son copain Jack-la-Poisse le supplie de s’occuper de ses parents (à qui il n’a pas osé avouer qu’il était cow-boy et qui le croient avocat à New-York), Lucky Luke n’écoute que son coeur. Avec un grand-père religieux obsédé du shabbat, une mamma décidée à gaver Lucky Luke de carpe farcie, une jeune fille prude qui cherche le mari idéal (avocat ou médecin, mais bon, cow-boy ça va aussi), et un gamin turbulent plus intéressé par le Far-West que par sa Bar Mitsvah, le voyage promet d’être long. Desperados, joueurs de poker, attaques d’indiens féroces (la tribu des “Pieds Noirs” a mauvaise réputation), tout l’univers de Lucky Luke va être confronté à ce choc des cultures. Mais à la fin du voyage, c’est autant notre cow-boy solitaire que sa nouvelle famille d’adoption qui auront appris à surmonter les épreuves et les préjugés.

Avec l’annonce de l’arrivée de Jul au scénario des nouvelles aventures de Lucky Luke, l’attente était forte de découvrir La Terre Promise. Sans doute trop d’attentes d’ailleurs. Par conséquent, le résultat n’est pas tout à fait à la hauteur des espérances. L’idée de départ de confronter Lucky Luke a une famille juive venue s’installer dans l’ouest américain est plutôt très bonne et même audacieuse, puisqu’il ose se moquer des pratiques juives. Jul met en exergue les différences entre les deux cultures : les règles alimentaires, la religion, le sens du commerce, etc… avec un humour rendant hommage, entre autres, aussi bien à Boris Vian qu’à Louis de Funès avec Rabbi Jacob. Seulement, les méchants de cette histoire ne sont pas vraiment “méchants”, et nous amènent à nous demander pourquoi cette famille juive a besoin d’être escortée par Lucky Luke, l’apparition des indiens n’est pas aboutie et ressemble plus à un usage dans tous les albums de Lucky Luke, et enfin le lecteur est confronté à une légère impression d’une suite de gags drôles mais prétextes et pas forcément bien intégrés dans l’histoire.

Les nouvelles aventures de Lucky Luke 7, La Terre Promise, Jul, Achdé, Dargaud
Les nouvelles aventures de Lucky Luke 7, La Terre Promise, Jul, Achdé, Dargaud
Les nouvelles aventures de Lucky Luke 7, La Terre Promise, Jul, Achdé, Dargaud
Les nouvelles aventures de Lucky Luke 7, La Terre Promise, Jul, Achdé, Dargaud
Les nouvelles aventures de Lucky Luke 7, La Terre Promise, Jul, Achdé, Dargaud
Les nouvelles aventures de Lucky Luke 7, La Terre Promise, Jul, Achdé, Dargaud
Les nouvelles aventures de Lucky Luke 7, La Terre Promise, Jul, Achdé, Dargaud
Les nouvelles aventures de Lucky Luke 7, La Terre Promise, Jul, Achdé, Dargaud

Aux dessins, on retrouve le superbe trait de crayon d’Achdé qui dessine les nouvelles aventures de Lucky Luke depuis 2003. Son dessin sur Lucky Luke est absolument fabuleux et s’approche réllemment du travail de Morris. Les dessins sont précis, dynamiques et efficaces.

La Terre Promise marque l’arrivée d’un nouveau duo d’auteurs sur la franchise Lucky Luke. Si l’album déçoit quelques peu en raison des espoirs placés dans le scénariste jul, cette septième aventure du cowboy solitaire reste un bon divertissement qui marque certainement le début d’une nouvelle ère.

Les nouvelles aventures de Lucky Luke #7
La Terre Promise
x pages
Jul – Achdé
Lucky Comics
Parution : 4 novembre 2016

2 réactions sur “ Les aventures de Lucky Luke #7, la critique ”

  1. Ping Lucky Luke est un cow-boy à Paris | une Case en plus

  2. Nicolas Réponse

    Une nouvelle ère? Bof. Je crois plutôt que cette série a fait son temps (surtout que Goscinny a disparu il y a presque 40 ans…). On s’ennuie pas mal dans cet épisode sans originalité ni audace, avec des personnages (la famille et les méchants) peu marquants. Bof, décidément.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.