Les fondus du vin…, la critique

La collection des Fondus du vin se poursuit avec la parution de deux nouveau titres : Les fondus du vin du Beaujolais et Les fonds du vin d’Alsace.

Les fondu du vin de Beaujolais - Bamboo

Les fondus du vin du Beaujolais

Pour beaucoup, le beaujolais ne se déguste que nouveau et le troisième jeudi de novembre. Pour beaucoup, c’est le vin aux arômes de banane qu’on boit avec un saucisson posé sur un coin de table. Mais pour nos fondus, le beaujolais, c’est bien plus que ça ! Ce sont des crus d’exception qu’on découvre en remontant le cours de la Saône : Brouilly, Morgon, Saint Amour… C’est un voyage. Un voyage autour d’un monde de saveur qui fera tourner de son nom tous les moulins à vent de votre cœur…

Les fondus de vin d'alsace - Bamboo

 

Les fondus du vin d’Alsace

L’Alsace, ses maisons à colombages, ses cigognes, et ses grands vins ! Du Riesling au Gewurtztraminer en passant par la crème des crémants et des pinots gris, les membres de l’association des Fondus s’initient aux nectars d’une des plus belles régions de France. Laissez-vous guider dans ce délicieux voyage vinicole qui vous chatouillera quelque part entre le Bas-Rhin et le Haut-Rhin !

 

Au travers d’une série de gags de qualités inégales et pas toujours très drôles, Christophe Cazenove et Hervé Richez nous proposent de découvrir les caractéristiques viticoles de deux nouvelles régions : le Beaujolais d’une part et l’Alsace d’autre part. La série met en avant toujours les mêmes personnages dans différentes situations avec pour objectif de faire connaître les particularités des ces deux nouvelles régions. De fait, Les Fondus du vin… s’adresse incontestablement aux inconditionnels du vin, et, au mieux, aux amateurs qui souhaitent en apprendre d’avantages sur ces deux régions…

Graphiquement, les dessins humoristiques et caricaturaux des dessinateurs – Olivier Saive pour l’album sur l’Alsace et Berquin pour celui sur le Beaujolais – conviennent parfaitement. Avouons tout de même une légère préférence aux traits de Berquin, plus fin et plus agréable.

Les fondus du vin de Beaujolais - Bamboo éditions - Cazenove, Richez - Saive - Berguin

Dans une précédente chronique, j’avais indiqué qu’il fallait lire cette collection avec modération et ne retenir uniquement que sa région préférée. Je reviens sur ces propos et les modère quelque peu, car si les gags sont loin d’être tous franchement drôles, il est certain que l’on apprend dans chaque tome quelques singularités viticoles à chaque région. Par exemple, dans Les fondus du vin d’Alsace, on apprend qu’on ne peut acheter dans cette région, que des vins en bouteille, dont les rapports géométriques ont été définis par décret en 1959, et aucun Bag-in-Box… Mais n’oublions pas les dossiers supplémentaires en fin d’albums qui sont la bonne idée de chaque titre !

En revanche, carton rouge (c’est le cas de la dire) au sujet de la publication des Fondus du Beaujolais Nouveau qui est publié à l’occasion de la fête du Beaujolais Nouveau le troisième jeudi de chaque mois de novembre. Le contenu de l’album est identique aux Fondus du vin du Beaujolais paru en septembre. Seule la couverture et le dossier spécial change….

 

Les fondus du vin du Beaujolais                                                            Les fondus du vin d’Alsace 
Richez – Cazenove – Berquin                                                                  Richez – Cazenove – Saive
Bamboo Editions                                                                                         Bamboo Editions
Parution : 09 septembre 2015                                                                Parution : 09 septembre 2015

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.