Les gardiens du Louvre, la critique

Les Gardiens du Louvre - Jirö Taniguchi - FuturopolisSollicité par le Musée du Louvre et les éditions Futuropolis, Jirö Taniguchi signe Les Gardiens du Louvre pour donner sa vision de ce musée parisien.

Au terme d’un voyage collectif en Europe, un dessinateur japonais fait étape en solitaire à Paris, dans l’idée de visiter les musées de la capitale. Mais, cloué au lit de sa chambre d’hôtel par une fièvre insidieuse, il se trouve confronté avant tout à une forme de solitude absolue, celle des souffrants en terre étrangère, privés de tout recours immédiat au cœur de l’inconnu. Alors que le mal lui laisse quelque répit, il met son projet à exécution, et se perd dans les allées bondées du Louvre. Très vite, il va découvrir bien des facettes insoupçonnées de ce musée-monde, à la rencontre d’œuvres et d’artistes de diverses époques, au cours d’un périple oscillant entre rêve et réalité, qui le mènera pour finir à la croisée des chemins entre tragédie collective et histoire personnelle.

Dans Les Gardiens du Louvre, Jirö Taniguchi nous livre sa vision personnelle et originale du musée du Louvre. C’est un récit surprenant car à la lecture des premières pages le lecteur ne s’attend pas à flirter avec le fantastique et l’irréel que peuvent représenter Les gardiens du Louvre. Jirö Tanuguchi ne signe pas un récit remplit d’actions mais au contraire une visite originale et descriptive du musée par le biais des gardiens du musée à savoir la Victoire de Samothrace, le peintre Corot ou encore Saint-Exupéry et Van Gogh… Bien qu’intéressant, cet aspect fantastique est quelque peu déconcertant. De plus, on notera des longueurs dans le récit ainsi que qu’un manque de liant entre les différents chapitres. Quoiqu’il en soit, on remarque que Taniguchi, qui a passé un mois au sein du musée, en connaît tous les recoins.

Les Gardiens du Louvre - Jirö Taniguchi - FuturopolisAux dessins, Jirö Taniguchi excelle. Son trait est limpide, précis et plein d’émotion sans oublier le travail sur les couleurs qui est époustouflant. Du grand art.

Les gardiens du Louvre, malgré ses longueurs et l’aspect fantastique du récit, reste une invitation à la rêverie et une belle façon de (re)découvrir le musée du Louvre.

 

Les Gardiens du Louvre
Jirö Taniguchi
Futuropolis
Collection du Louvre
Parution : 21 novembre 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.