Les Poêleurs #1, la critique

Les poêleurs T1Après les BD consacrées au foot, au vélo, aux pompiers ou encore aux gendarmes, les éditions Bande à Part publient, Les poêleurs, une BD qui s’intéresse à une passion très peu connu du grand public, celui du «monde de la détection »…

​​En une série de gags sur une ou deux planches, la BD a pour but de lever le voile sur le monde des « poêleurs ».
Sans doute, avez-vous déjà aperçu ces individus qui sillonnent les campagnes, et surtout les plages, à la recherche d’objets métalliques, ou encore de trésors, à l’aide de leur détecteur de métaux appelé « poêle à frire ». Cet album retranscrit le quotidien d’une poignée de ces chercheurs et de leur passion : les « poêleurs »…

David Canion et Catry s’inscrivent dans cette lignée des BD humoristiques telles que les Footmaniacs, Les Vélomaniacs ou encore Les Gendarmes qui misent sur un métier ou une passion pour faire rire ou sourire. Ici les auteurs parlent d’une pratique très peu connue par les français, à savoir la recherche d’un trésor dans les sols à l’aide d’un détecteur à métaux….

Malheureusement, les gags font tout au plus sourires. Ils sont quelques peu répétitifs, même si on sent un réel travail de recherche pour proposer des situations différentes… Les blagues s’enchainent mais donnent l’impression de tourner en rond.
En outre, une BD qui s’auto-revendique comme « poêlante » ne fait rien pour nous rassurer avant la lecture.. Sans doute faut-il être vraiment fan de cette passion pour se sentir concerné par les aventures de Momo, de Boris et consorts…

Les poêleurs T1 - Couverture - Editions Bande à PartEn revanche, les dessins sont plutôt sympathiques et agréables. Ils collent parfaitement  à ce style de BD humoristique… Un beau travail qui mériterait un meilleur scénario !

Les Poêleurs, c’est une BD qui se place sur un segment de niche, alors forcément le risque de ne pas plaire est assez large. De mon côté, je ne me sens pas concerné par cette pratique, c’est sans doute la raison pour laquelle, mon avis est plutôt négatif. Alors bien sûr elle fait découvrir une pratique insolite, mais est-ce suffisant …

Sans nul doute, cette BD ravira les fanas de « poêles ». Espérons seulement qu’ils ne se contenteront pas de lire cette BD dans, Les Fouilleurs ou Détection Passion, les journaux de presse spécialisée dans lesquels, cette nouvelle série est pré-publiée…

 

Editions Bande à Part, un éditeur à part ?
Passionné de bandes dessinées et de dessins, depuis toujours, David Canion a constaté qu’il existait une grande quantité de dessinateurs de talent, mais malheureusement inconnus du grand public. Etant dessinateur et ayant l’intention de passer par l’auto-édition, il décide d’en faire profiter d’autres personnes et de créer les éditions Bande à Part en avril 2013. L’objectif de cette nouvelle maison d’édition est de se faire plaisir tout en sortant des travaux de qualité. Tout début n’étant jamais simple, seulement deux titres ont été édités en 2013, et 2 à 4 projets pourraient rejoindre le catalogue en 2014. Une maison d’éditions en devenir ?!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.