Les Tuniques Bleues #59, la critique

Les Tuniques Bleues #59 - Les quatre évangélistes - DupuisLes éditions Dupuis publient Les quatre évangélistes et nous fournissent notre traditionnelle album annuel des Tuniques Bleues de Raoul Cauvin et Willy Lambil.

Dans leur combat contre les Confédérés, les soldats de l’Union sont tombés sur un os. À flanc de colline, le commandant William N. Pendleton, un ancien pasteur, dirige sur eux quatre canons, nommés selon les Évangiles et qui ne laissent aucune chance au régiment adverse. Le capitaine Stark doit se rendre à l’évidence : s’il ne veut pas perdre tous ses hommes, il devra opter pour une solution moins classique. Le caporal Chesterfield et le lieutenant Blutch sont alors désignés pour une mission des plus périlleuses : transformés en religieux et en idiot du village, ils devront intégrer l’équipe de Pendleton et saboter son artillerie.

Pour cette 59ème aventure des Tuniques Bleues, Raoul Cauvin s’inspire une nouvelle fois d’un fait réel de la guerre de Sécession pour concocter et construire son récit. Ici, le commandant Pendleton, ancien pasteur, a bel et bien existé et a vraiment nommé ses canons du nom des quatre évangélistes : Jean, Luc, Marc et Mathieu. À partir de cet élément, le scénariste développe son récit et met en scène nos deux héros, le segment Chesterfield et le caporal Blutch, qui ont été une nouvelle fois missionné, contre leurs grès, pour détruire cette artillerie lourde qui ravage les rangs de l’armée Yankees. Malgré un certain classicisme dans son récit (les héros s’écharpent à tout va, Chesterfield à le bon rôle et Blutch celui de l’imbécile,…), Raoul Cauvin propose un nouvel fois une aventure sympathique et pleine d’humour qui ravira bien plus que les seuls fans de la série.

Les Tuniques Bleues #59 - Les quatre évangélistes - DupuisLes dessins de Willy Lambil sont superbes et toujours aussi réussis. Il dessine Les Tuniques Bleues avec toujours autant de dynamisme et de précision pour notre plus grand des plaisir. Les grandes cases avec des scènes “compliquées” sont moins nombreuses, mais ce n’est qu’un détail. Une nouvelle fois du grand Lambil.

Telle une madeleine de Proust, c’est avec plaisir que l’on retrouve chaque année le nouvel album des Tuniques Bleues. Et Les quatre évangélistes, 59ème album de la série, est un bon cru, à la fois drôle et plein d’actions.

 

Les Tuniques bleues #59
Les quatre évangélistes
Raoul Cauvin – Willy Lambil
Dupuis
Parution : 30 octobre 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.