L’expo « Le zizi sexuel », la polémique

Exposition Le zizi sexuelDepuis le 14 octobre 2014, l’exposition Le zizi sexuel est de retour à la Cité des Sciences et de l’Industrie de Paris.

L’objectif de cette exposition, inspirée du Guide du zizi sexuel de Hélène Bruller et Zep publié en 2001 chez Glénat, est de parler de façon pédagogique et ludique de sexualité.

« C’est une exposition que nous avions faite en 2007 dont le contenu n’a pas du tout changé, indique Maud Gouy, la commissaire de l’exposition. La société a changé, en effet, il y a des polémiques très fortes de part et d’autre, mais l’exposition est identiquement la même. Nous avons le dessin de Zep qui porte le propos de façon, à mon avis, super intéressante, parce que dédramatisante, parce que joyeuse, parce que délurée. Sans humour, on ne peut pas parler à des enfants de la puberté, de la sexualité. Pour nous, c’était vraiment le must. Nous avions collaboré avec Zep et Hélène Bruller pour développer les éléments, travailler les contenus de façon à ne jamais choquer les enfants. Zep nous a fait des propositions de personnages qui sont des jeunes adultes qui sont dessinés nus pour parler de la sexualité ou de la puberté.  »

Seulement, à peine ouverte, l’exposition attise déjà le mécontentement et subit des attaques de l’association SOS Education qui voit d’un mauvais œil le retour de cette exposition. Cette association, qui prône une « école efficace », a lancé une pétition, « Non, au zizi sexuel », qui réunit à ce jour environ 42 000 signatures demandant l’interdiction de cette exposition : « A l’heure où les savoirs fondamentaux, lire, écrire et compter sont de moins en moins maîtrisés, est-il réellement judicieux de prélever encore une demi-journée sur le temps d’apprentissage des élèves pour aller leur faire humer des effluves de pieds ou d’aisselles, leur faire appuyer sur une pédale permettant de dresser un « zizi piquet » qui éjacule, ou leur enseigner la masturbation ? »

Pétition : Non au zizi sexuel
Des attaques  qui sont contestées par la commissaire dont l’exposition a été conçue avec l’aide d’un comité scientifique qui a notamment choisi les dessins de Zep plutôt que des photographies pour représenter les corps afin de ne pas choquer les jeunes visiteurs….

Maud Gouy précise que « jamais il n’y a d’enfants nus montrés dans l’exposition, ni rien de grotesque ou de grossier. Il y a eu 2000 personnes qui sont venues aujourd’hui à la Cité des Sciences. Elles ont bien plus eu l’air de s’amuser, de partager des moments ensemble sur un sujet dont il n’est pas toujours facile de parler ». Et d’ajouter, « les visiteurs sont accueillis dans un porche en forme de cœur et toute la première partie de l’exposition est consacrée au sentiment amoureux. Nous avons choisi une approche poétique avec une « machine à déclarations », un « amouromètre » ou encore une « marguerite de l’amour ».

Exposition Le zizi sexuel

Le débat autour de la tenue pour la seconde fois de l’exposition Le zizi sexuel est vif, allant jusqu’aux politiques. Le nombre de signataires à la pétition a d’ailleurs considérablement augmenté entre les deux éditions. Les réseaux sociaux mais surtout le débat autour de la théorie du genre à l’école en début d’année 2014 sont la raison de cette recrudescence..

La précédente édition avait rassemblé 334 000 visiteurs en douze mois. Espérons que cette nouvelle édition aura autant de succès malgré cette polémique inutile… En tout cas, une Case en plus vous la recommande !


Le zizi sexuel, l’expo

Cités des Sciences et de l’Industrie de Paris
Du 14 octobre 2014 au 2 août 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.