Loup, la critique

Loup, Renaud Dillies, DargaudAprès Alvin, dyptique qu’il a réalisé avec Régis Hautière, Renaud Dillies est de retour avec Loup dont il assure le scénario et le dessin seul.

Il a tout oublié. D’où il vient, qui il est, pourquoi il erre, seul. Tout… jusqu’à son nom. Sur le chemin de l’institut qui est censé le recueillir, il passe devant un cabaret et y entre instinctivement, comme guidé par la musique. Le voilà participant malgré lui à une audition. Il s’invente un prénom, « Loup ». Et là, comme par miracle, ses mains se souviennent, et la guitare entre ses doigts révèle un musicien magique. Embauché pour rejoindre le groupe de la jolie miss Ti, il connaîtra les concerts, l’amitié, l’amour, la célébrité, mais retrouvera-t-il la mémoire ?

Renaud Dillies nous offre un album merveilleux. Il plonge le lecteur dans une histoire émouvante et poétique dans laquelle Loup, devenu amnésique après un accident de voiture, cherche à retrouver la mémoire. Loup cherche à comprendre qui il est et pourquoi il erre seul. Renaud Dillies fait de Loup un personnage touchant en quête d’identité qui va essayer de se sauver grâce à la musique, dont l’auteur est un grand amateur. Dès la première page, le lecteur est happé par la magie et la poésie qui se dégagent de l’album. Toutefois, Loup n’est pas seulement une belle histoire, Renaud Dillies y met de la profondeur en amenant le lecteur à s’interroger sur lui-même, la solitude, le destin et les rêves…

Loup, Renaud Dillies, Dargaud
Preview, Loup, Renaud Dillies, Dargaud
Preview, Loup, Renaud Dillies, Dargaud
Preview, Loup, Renaud Dillies, Dargaud
Preview, Loup, Renaud Dillies, Dargaud
Preview, Loup, Renaud Dillies, Dargaud
Preview, Loup, Renaud Dillies, Dargaud
Preview, Loup, Renaud Dillies, Dargaud
Preview, Loup, Renaud Dillies, Dargaud

Graphiquement, les dessins de Renaud Dillies sont vraiment magnifiques. Ses personnages zoomorphes apportent énormément de douceur à ce récit plus dur et plus sombre qu’il ne parait de prime bord. Le découpage est certes des plus classiques avec un gaufrier de 6 cases par pages entrecoupé de quelques dessins pleine page, mais il convient parfaitement à la simplicité du récit.

Il y des albums qui font du bien et Loup en est un, incontestablement. Renaud Dillies prend le lecteur par la main et l’accompagne en musique tout au long de cette belle histoire poétique et intelligente.

 

Loup
56 pages
Renaud Dillies
Dargaud
Parution : 3 mars 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.