Matsumoto, la critique

Matsumoto - Laurent-Frédéric Bollée - Philippe Nicloux - GlénatLaurent-Frédéric Bollée et Philippe Nicloux proposent, avec Matsumoto, un roman graphique choc. Le récit vrai de l’attentat de Matsumoto et des agissements de la tristement célèbre secte Aum…

1994, dans la petite ville de Matsumoto, Japon. Shoko Asahara est le PDG de Aum Inc., un consortium regroupant plus de trente sociétés dont certaines sont cotées à la Bourse de Tokyo. Mais pour ses fidèles, il est la réincarnation de la déesse hindoue Shiva et donc un authentique gourou… Son but secret : provoquer « l’Armageddon » et renverser le gouvernement japonais. Pour cela, il a mis sur pied une production massive de gaz sarin, et Matsumoto sera la première étape de ce plan diabolique et à peine croyable… Une sorte de « répétition » qui se soldera, un an plus tard, en mars 1995, par la célèbre attaque au gaz dans le métro de Tokyo…

Pour être franc, cette BD reposait depuis quelques semaines sur une table. La couverture de l’album, pas particulièrement attrayante, et un sujet flou au regard du titre de l’album ne m’avaient pas convaincu. Et pourtant… Matsumoto est une très belle BD, puissante et passionnante.

Le scénario de Laurent-Frédéric Bollée repose sur des faits réels. Avec talent, il raconte de manière factuelle comment la secte Aum a préparé et organisé l’attentat au gaz sarin de la ville de Matsumoto au Japon. Au cours de son récit très documenté, Laurent-Frédéric Bolllée nous fait entrer dans cette folie terroriste dans laquelle Shoko Asahara, le leader de la secte Aum, a embarqué, volontairement ou non, de nombreux fidèles assez illuminés. Il choisit de raconter cet attentat au travers de différents personnages qui vont vivre cet événement chacun à leur façon. Cette manière de raconter l’attentat, avec une tension qui croit au fur et à mesure des pages, fait de Matsumoto un récit très addictif et un vrai choc. Et pourtant les toutes premières pages ne laissent à aucun moment présager du déroulement du récit, ni ce que le lecteur va vivre au cours des 190 pages. Bravo !

Matsumoto - Laurent-Frédéric Bollée - Philippe Nicloux - GlénatLes dessins de Philippe Nicloux sont simples et classiques mais plutôt efficaces. Ses dessins réalistes retranscrivent efficacement la tension et l’horreur qui entourent les agissements de la secte Aum. On pourra cependant regretter que les planches manquent de détails et une mise en couleur assez plate bien qu’elle favorise la concentration sur les horreurs de Matsumoto.

Matsumoto est un très bon album. Il aurait été vraiment dommage de passer à côté ! Du coup, on le recommande chaudement.

 

Matsumoto
Laurent-Frédéric Bollée – Philippe Nicloux
Glénat
Parution : 23 septembre 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.