Nailbiter #4, la critique

Nailbiter, le thriller de Joshua Williamson et Mike Henderson se poursuit avec La soif du sang, un quatrième tome de plus en plus malsain et de plus en plus sanglant.

Le Nailbiter a disparu ! Et il semble qu’un nouveau serial killer sème la terreur à Atlanta. Ce nouveau tueur pourrait-il être la clé pour élucider les mystères obscurs de Buckaroo ?  Finch et Crane vont-ils devoir vendre leur âme au diable pour le découvrir ?

Voilà déjà le quatrième tome de Nailbiter, cette série qui embarque le lecteur au cœur de Buckaroo, ville qui a vu naître de nombreux serial killer, dont le Nailbiter. Au fur et à mesure de ce quatrième tome, les mystères se dévoilent un peu plus et Joshua Williamson livre de nouveaux secrets. On reste captivé par cette histoire, même s’il faudrait faire attention à ne pas top tirer en longueur le récit… Pour éviter de tourner en rond et poursuivre l’aventure, Joshua Williamson développe son enquête en dehors de Buckaroo où des meurtres ressemblants à ceux commis par le boucher ont été commis. L’intérêt de ce quatrième tome réside avant tout dans l’évolution du personnage de l’inspecteur Backer qui se voit tuer toutes les personnes qui l’entourent…

Nailbiter #4, La soif du sang, Williamson, Henderson, Glénat
Nailbiter #4, La soif du sang, Williamson, Henderson, Glénat
Nailbiter #4, La soif du sang, Williamson, Henderson, Glénat
Nailbiter #4, La soif du sang, Williamson, Henderson, Glénat

Graphiquement, Mike Henderson poursuit son impeccable travail avec une belle régularité. Son dessin reste dynamique et très expressif.

Nailbiter se poursuit avec La soif du sang, suite du très bon thriller horrifique de Joshua Williamson et Mike Henderdson. En attendant le suite en impatience.

 

Nailbiter #4
La soif du sang
128 pages
Joshu Williamson – Mike Henderson
Glénat Comics
Parution : 2 novembre 2017

 

Et retrouvez les chroniques des précédents tomes de Nailbiter : Le sang va couler, Les liens du sang et L’odeu du sang.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.