Nom de code : Martin #1, la critique

Nom de code : Martin, Constantine, Fred Duval, Stéphane Créty, DelcourtLes éditions Delcourt proposent une nouvelle série d’action, signée par Fred Duval et Stéphane Créty, qui est centrée sur la géopolitique contemporaine et les agents Alpha, tueurs du service action de la DGSE…

Martin, agent français de la DGSE, est pris pour cible par des tueurs paramilitaires lors de son transfert vers l’aéroport de Constantine en Algérie. Accompagné d’Ahmed, ancien officier algérien qui a servi lors des années noires, Martin parvient à prendre la fuite. Les deux hommes se réfugient dans le vieux Constantine où ils vont croiser des hommes de paix mais aussi de très mauvais souvenirs. 

Cette nouvelle série démarre sur les chapeaux de roues. Fred Duval signe un récit efficace et plein d’actions avec des fusillades, des courses poursuites en pleine ville, des carambolages et des trahisons… Ce premier tome, Constantine, est une aventure sans temps mort comme on les aime. Au-delà de cette histoire d’espionnage bien ficelée, Fred Duval s’intéresse au contexte géopolitique qui a uni, et unit encore, la France et l’Algérie. Sous couvert de la mission de Martin, le scénariste s’intéresse, de manière habile et intéressante, au passé de l’Algérie, à l’émergence du G.I.A et du F.I.S et à la montée du terrorisme sans pour autant abreuver le lecteur de trop d’informations. Rythmé, et prenant de bout en bout, ce premier tome de Nom de code : Martin est très convaincant.

nom-de-code-martin-01-constantine
NOM DE CODE MARTIN 01.indd
NOM DE CODE MARTIN 01.indd
NOM DE CODE MARTIN 01.indd
NOM DE CODE MARTIN 01.indd

Graphiquement, le travail de Stéphane Créty est très réussi. Le dessin réaliste est précis et détaillé, le découpage et la mise en scène, façon cadrage cinématographique, sont efficaces et rythmés et embarquent immédiatement le lecteur dans cette aventure menée tambour battant. 

Ce premier tome de Nom de code : Martin est très réussi. Les auteurs livrent une aventure à grand spectacle sans pour autant négliger la qualité et la profondeur du scénario. Bravo !

 

Nom de code : Martin #1
Constantine
56 pages
Fred Duval – Stéphane Créty
Delcourt
Parution : 30 mars 2016

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.