Nos embellies, la critique

Nos embellies, Grand Angle, Morizur, DuvoisinAvec Nos embellies, Gwénola Morizur propose sa deuxième bande dessinée publiée après Bleu Pétrole et s’entoure de la dessinatrice Marie Duvoisin qui signe quant à elle son premier album.

Lily apprend qu’elle est enceinte, au moment où son compagnon lui annonce qu’il va partir en tournée avec son groupe et lui demande de s’occuper de Balthazar, son neveu, qui arrive du Canada. Lily tente d’apprivoiser ce gamin qu’elle n’a jamais vu et qui traîne avec lui la tristesse de la séparation de ses parents. Sur un coup de tête, elle quitte Paris avec Balthazar. Sur la route, ils rencontrent Jimmy, un jeune homme en marge. Leur périple les mène jusqu’à Pierrot, un berger qui élève seul ses brebis avec son chien. Ensemble, ces âmes déboussolées vont retrouver un souffle de vie.

En cette période de grand froid, Nos embellies réchauffe, donne le sourire et apporte de la bonne humeur. Quelle belle parenthèse de lecture. Gwénola Morizur offre un très beau scénario, fluide, qui prend origine dans nos histoires du quotidien, des séparations, des contraintes professionnelles, tomber enceinte et se poser un tas de questions, partir sur un coup de tête, des rencontres inattendues, pour emmener le lecteur vers une tranche de vie légère et rythmée par des personnages attachants. Lily, Balthazar et Jimmy se rencontrent presque par hasard à un moment de leur vie où ils sont un peu perdus et isolés. Ensemble, ils vont reprendre confiance en la vie et se projeter dans un futur rempli d’espoir pour un nouveau départ.

Nos embellies, Grand Angle, Morizur, Duvoisin
Nos embellies, Grand Angle, Morizur, Duvoisin
Nos embellies, Grand Angle, Morizur, Duvoisin
Nos embellies, Grand Angle, Morizur, Duvoisin
Nos embellies, Grand Angle, Morizur, Duvoisin
Nos embellies, Grand Angle, Morizur, Duvoisin
Nos embellies, Grand Angle, Morizur, Duvoisin

Graphiquement, Marie Duvoisin gagne son pari de retranscrire les émotions véhiculées par le scénario. Les sentiments sont bien perçus et les cases sans texte parlent d’elles-mêmes grâce aux décors, aux traits et aux couleurs chaleureuses présentes tout au long de la BD. Pour un premier album, le travail de Marie Duvoisin est remarquable et très prometteur. 

Nos embellies est donc un vrai moment de bonheur, une histoire attachante, des personnages bienveillants, bref nous sommes conquis. Pourquoi pas vous ? Foncez le lire sous une couverture au coin du feu.

 

Nos embellies
72 pages
Gwénola Morizur – Marie Duvoisin
Grand Angle
Parution : 28 février 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.