#Nouveaucontact_, la critique

#NouveauContact, Bruno Duhamel, Grand AngleAlors que Bruno Duhamel nous avait touché avec le personnage de Madeleine dans Jamais, l’auteur s’attaque avec #Nouveaucontact_ aux réseaux sociaux.

Doug vit seul dans les Highlands. Il chasse la solitude grâce à son appareil photo et partage ses images sur Twister. Enfin, “ partageait ”… Car la vie à Castle Loch n’a pas grand-chose de spectaculaire et le public s’est vite lassé du quotidien de Doug. Et Doug a fini par douter. De lui et de ses photos. Et par ne plus rien partager. Mais lorsqu’il photographie une horrible créature translucide, Doug n’a qu’un seul réflexe : retourner sur Twister et en mettre plein la vue. Il ignore qu’il est sur le point de déclencher une expérience inédite.

Pour ce nouvel album, Bruno Duhamel tire à boulets rouges sur les réseaux sociaux sans manquer de pointer les effets démesurés et néfastes qu’ils peuvent entrainer. Tout débute lorsque Doug, photographe amateur en mal de reconnaissance, décide de poster sur Twister la photo d’une créature étrange et translucide qu’il vient tout juste de prendre en photo… Celle-ci va non seulement bouleverser le quotidien de Doug mais aussi celui des habitants de Castle Loch. Bruno Duhamel n’y va pas avec le dos de la cuillère mais tombe très juste, d’autant qu’il le fait avec énormément d’humour. Le scénariste montre à quel point le déferlement médiatique est disproportionné et n’oublie pas de charger aussi bien les médias, les réseaux sociaux que les individus eux-mêmes qu’ils soient chasseurs, militaires ou écologistes qui, par ricochet, prennent part à cette folle surenchère. A cela s’ajoute une galerie de personnages que l’auteur a voulu, comme à son habitude, très humains et très attachants pour mieux embarquer le lecteur dans son récit mais aussi mieux l’impliquer, pour en faire une aventure dont nous sommes, en quelque sorte, tous les protagonistes.

Le dessin, semi-réaliste, de Bruno Duhamel est très plaisant. Il propose comme à chaque fois désormais de vraies trognes très expressives et celle de Doug, le héros de cette histoire, est en ce sens très réussie. La mise en scène est dynamique et efficace et les décors, même s’ils sont librement inspirés de l’Ecosse parce que l’auteur ne s’y est jamais rendu, sont très réussis également.

Avec #Nouveaucontact_, Bruno Duhamel surprend une nouvelle fois en livrant, avec beaucoup d’humour et des personnages attachants, un récit à charge contre les dérives des réseaux sociaux et leur trop nombreux effets néfastes. Un récit qui fait du bien…

 

 

#Nouveaucontact_
72 pages
Bruno Duhamel
Grand angle
Parution : 28 août 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.