Pierre Alary, dans la case…

Dans la case de Pierre Alary - Silas Corey #3 - Glénat

une Case en plus vous propose de rentrer Dans la case d’un auteur de bande dessinée, qu’il soit scénariste, dessinateur ou encore coloriste. Dans la case, c’est simple : l’auteur choisit une case au sein de son dernier album, explique son choix et la décrypte pour vous.

Pierre Alary, dessinateur de la série Silas Corey, vous propose d’entrer dans la case… du Testament Zarkoff #1.

Dans la case de Pierre Alary - Silas Corey #3 - Le Testament Zarkoff - Glenat
 » Sur ces 2 cases , le scénario décrivait « vu par Silas ». Mon intention était alors de pousser évidement dans ce sens, en  essayant de montrer du « vu par Silas comme si on était dans ses yeux et dans sa tête ».

Ainsi donc, après avoir essayé de « simples » champs / contre champs, je me suis souvenu de cet entretien dans le superbe document sur les directeurs de la photographie Visions of light qui est, en fait, un de mes doc référence sur l’image. Il y a cet entretien où Conrad Hall explique comment sur In cold blood, il a utilisé un effet inattendu de pluie ruisselant sur une fenêtre en se reflétant sur le visage du personnage condamné à être pendu pendant son monologue. L’effet est saisissant : le gars semble pleurer.

Dans la case de Pierre Alary - Silas Corey #3 - Le Testament Zarkoff - Glenat

Dans le même ordre d’idée , j’ai essayé de mettre le lecteur dans la tête de Silas et dans ses yeux, quand celui-ci regarde les désastres de la guerre par la fenêtre du train… »

 

Merci à Pierre Alary de sa participation et retrouvez la chronique du 3ème tome de Silas Corey, Le Testament Zarkoff.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.