Pierre Alary, l’interview en plus

Interview en plus - Pierre AlaryA l’occasion de la sortie du tome 3 de Silas Corey, Le testament Zarkoff, Pierre Alary, le dessinateur de la série, répond à l’interview en plus. Une interview en mode contre-espionnage…

Silas Corey #3 - Le Testament Zarkoff - Glenat


Comment est né Silas Corey ?
Il y a 3 ans, j’ai contacté Fabien Nury afin de savoir s’il était possible d’envisager de travailler ensemble (il me semblait, en effet, être tout ce que j’attendais et espérais d’un scénariste), et si, surtout, mon dessin était susceptible de l’intéresser. M’ayant donné sa réponse, il m’a proposé un scenario sur lequel il était en train de travailler. C’était celui de Silas Corey. Le genre, l’environnement et le personnage me plaisaient … Nous sommes donc parti dans cette aventure, avec tout notre bagage d’amoureux de genre, de feuilleton de roman noirs…..

Comment fonctionne votre collaboration avec Fabien Nury ? Participez-vous à l’élaboration du scénario ?
Fabien écrit son scenario tout seul. Et comme il est grand, et encore plus difficile que moi, il fait ses relectures et ses corrections avant de me l’envoyer. Ce qui fait que, généralement, quand j’ai le scenario en main, Fabien a pris soin de resserrer tous les boulons.

A ma première lecture, je me mets souvent en position de lecteur, et poses des questions très «naïves» (que je me pose vraiment évidement) : De qui ? Pourquoi ? Et là ? Afin d’être sûr que tout soit clair et limpide pour moi. Évidemment, après, il y a toujours des retours et des réécritures pendant l’étape du dessin. C’est un processus « actif » du début a la fin ….

Quel est l’objet de ce nouveau dyptique ? Dans quelles aventures emmenez-vous Silas Corey cette fois-ci ?
Nous sommes au sortir de la guerre, en 1918. Les pays impliqués soignent leurs plaies et, comme bien souvent, règle leurs comptes. Silas va être entrainé dans une Allemagne en pleine révolution : chute de l’empereur, arrivée du communisme et naissance de certains partis politiques qui vont durablement marquer la grand histoire….

Au sein de ce tome 3, avez-vous une préférence pour une case, par sa particularité, les difficultés que vous avez rencontrées ?
A défaut d’une case, ce serait plutôt sur des pages entières que se pose la question des problèmes à résoudre. Ainsi sur la double page 2/3, il y avait beaucoup d’informations à installer sur une seule illustration (puisque c’est le leitmotiv de nos débuts d’album) : fin de la guerre, les vainqueurs, les vaincus, un drapeau souillé, une idée de l’environnement… J’ai cherché un petit moment pour avoir le bon cadre.

Silas Corey #3 - Le Testament Zarkoff - Glenat

De même pour la page 19. Silas regarde par la vitre de son wagon couchette et constate les ravages de la guerre. Il fallait être avec lui, « dans » lui, tout en ayant son point de vue…. Souvent, dans ces cas, ce qui me débloque, ce sont des souvenirs de films ou d’illustrations…..

Silas Corey #3 - Le Testament Zarkoff - Glenat

Auriez-vous envie de retravailler une case (ou plusieurs) dans cet album ? Pour quelles raisons ?
Evidemment… Tout l’album… A chaque fois… Tien ne me plaît… Je suis toujours à me dire, 2 mois après «…Ha ! Là… Voilà ce que j’aurais dû faire ». Alors je tâche de mettre cette volonté de perfection de côté, jusqu’à l’album suivant… et là, tout recommence… Et ainsi de suite…

De manière générale, lorsqu’un album est terminé, êtes-vous à 100% satisfait ou bien subsiste-t-il une case ou deux que vous souhaiteriez retravailler ?
Ce sera la même réponse que pour la question précédente… C’est terrible…….

Avez-vous déjà été confronté à la case blanche (ne pas savoir par quel bout dessiner une case) ?
Rarement aux premières recherches. Cela arrive après que nous ayons beaucoup discuté avec Fabien, et que j’arrive à cours de propositions. Là, il m’arrive de bloquer complètement. Heureusement, Fabien m’accompagne jusqu’au bout, il ne me laisse pas mariner tout seul et, à ce moment-là, arrive avec d’autres propositions, et me sauve du « burn out »….

Votre héros, Silas Corey, sort de sa case. Sur quel(s) produit(s) ou marque(s) aimeriez-vous le voir ?
Disons que je joue le jeu…. Une série TV peut-être ?? Ha ! Ha ! Ha ! Sinon, je ne vois pas trop, à part une ligne de vêtements que personne ne porterait plus, sauf, peut-être, Roger Moore….

Silas Corey pourrait-il représenter une œuvre de charité ? Laquelle et pour quelles raisons ?
La « Silas incorporated trust company ! ».

Sur quelle case travaillez-vous actuellement ? Un scoop ?
Oh, ce n’est pas un gros scoop. Je suis sur la mise au propre, avant de les encrer, des 15 premières pages du tome 4… et je suis déjà fatigué…..

Merci de votre participation
C’est un plaisir…


Merci beaucoup à Pierre Alary
I
nterview écrite réalisée le mardi 13 janvier 2015. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.