Prince Dickie, la critique

Prince Dickie - Pieter de Poortere - GlénatAprès Le fils d’Hitler, Dickie à Hollywood et Le petit Dickie illustré, Pieter de Poortere s’amuse à revisiter les contes de notre enfance avec Prince Dickie publié chez Glénat.

Dickie est un prince presque charmant, sans peur et presque sans reproches. Ce n’est pas qu’il ait un mauvais fond ou qu’il y mette de la mauvaise volonté, mais à chaque fois qu’il se retrouve impliqué dans une aventure, ça finit mal. Il a comme qui dirait une fâcheuse tendance à saboter tout ce qu’il touche, et c’est encore plus drôle lorsqu’il s’agit de nos contes de fées préférés ! Oubliez la magie, Dickie c’est plutôt : une princesse qui se retrouve embrochée par sa licorne, un dragon qui fait des pets enflammés ou Pocahontas qui meurt d’une maladie contagieuse.

C’est avec humour que Pieter de Poortere revisite les contes de prince et de princesse qui ont bercé notre enfance, de Blanche-Neige à Cendrillon en passant par…  Tous les clichés de cet univers sont passés à la moulinette par l’auteur belge qui n’hésite pas à détourner les plus grands classiques en y incrustant son héros Dickie mais aussi Vickie, son pendant féminin. L’auteur, avec ses gags muets mais très expressifs, peint sans aucune limite de façon cruelle, noir et parfois malhonnête, mais aussi avec beaucoup d’humour, la débauche de notre prince Dickie.

Prince Dickie - Pieter de Poortere - Glénat

Le dessin de l’auteur, simple et tout en rondeur, sont très beaux et efficaces. Il use de l’efficacité indispensable pour permettre aux lecteurs de comprendre  dès la première case, ses gags muets et les références qui s’y rapportent.

Une chose est sûre, Prince Dickie n’est pas le prince charmant pour jeune demoiselle en recherche d’amour, mais il saura charmer tous les lecteurs par son humour noir et trash…

 

Prince Dickie
Pieter de Poortere
Collection 1000 Feuilles
Glénat
Parution : 4 juin 2014

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *