Raowl #1, la critique

raowl, La belle et l'affreux, Tebo, DupuisAprès avoir proposé une version complétement loufoque de Mickey avec La jeunesse de Mickey et signé le très drôle Les fables avec du poil chez Fluide Glacial, Tebo signe le premier tome de Raowl aux éditions Dupuis.

Raowl ne fait pas dans la dentelle : il tranche, il découpe, il raccourcit, il décapite tout ce qui peut se mettre entre lui et le bisou d’une princesse. La première qu’il croise ne le trouve définitivement pas à son goût et s’en va avec quelqu’un d’autre. Lorsqu’il en sauve une seconde, il décide de ne pas la lâcher, d’autant qu’ils ont finalement plein de points communs ! Alors quand elle est kidnappée dans un château plein de cannibales, il ne va pas hésiter à plonger dans la gueule du loup !

Tebo signe un nouvel album jubilatoire dans lequel il revisite de manière très personnelle les comtes de fées. Initialement prépubliée au sein du Journal de Spirou, ce premier tome de Raowl, La belle et l’affreux, narre les aventures de ce prince pas si charmant qui n’a qu’un seul but, charmer le cœur d’une belle et jeune princesse. Et la tâche n’est pas si aisée que cela… Il faut dire que Raowl a l’apparence d’une bête quelque peu sauvage dont le seul talon d’Achille se trouve dans ses éternuements qui le transforme en…. (Chut). Fred Tebo livre une histoire très réussie et incroyablement drôle. Il démonte tous les stéréotypes et les clichés que l’on a pu entendre autour de la princesse et du prince charmant pour les détourner avec beaucoup de talent (n’ayons pas peur des mots) et beaucoup d’efficacité. Les situations absurdes et les rebondissement s’enchaînent à un rythme effréné alors que les dialogues, quant à eux, regorgent de bons jeux de mots qui raviront toute la famille.

 

Graphiquement, l’album est également très riche. Tebo propose une galerie de personnages très variés, allant des humains à toutes sortes de montres et dragons en tous genres, dont les aspects sont très soignés. Son trait caricatural lui permet d’oser pas mal de choses en y apportant beaucoup d’humour. Le découpage est lui aussi très réussi et Tebo s’amuse avec les cases en proposent un découpage dynamique et très vivant. Le dessinateur propose notamment plusieurs grandes cases d’une planche, superbes et très fouillées, qui plonge le lecteur encore un peu plus dans cette aventure loufoque.

Fred Tebo nous régale avec ce premier tome de Raowl très inventif. La belle est l’affreux est un récit très rythmé à l’humour omniprésent qu’il est indispensable de ne pas zapper.

 

Raowl #1
La belle et l’affreux
72 pages
Tebo
Editions Dupuis
Parution : 7 juin 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.